Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le Pass vaccinal controversé adopté en première lecture par l’Assemblée Nationale !

Publié par Céline le 06 Jan 2022 à 8:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le texte concernant la transformation du Pass sanitaire en Pass vaccinal a été validé par 214 voix contre 93. Il y a eu également 27 abstentions. Désormais, il doit être examiné en début de semaine par le Sénat.

LE Pass vaccinal controversé adopté en première lecture par l'Assemblée Nationale !

Assemblée Nationale

>> A lire aussi : #JeanMichelTrogneux : le hashtag de retour sur Twitter pour « emmerder Macron » 

Le Pass vaccinal controversé adopté en première lecture

Après trois jours de débats tumultueux, l’Assemblée nationale a finalement adopté le jeudi 6 janvier très tôt dans la matinée en première lecture le projet de loi visant à transformer le pass sanitaire en pass vaccinal. Recueillant 214 voix pour, et seulement 93 contre… 27 débutés se sont, quant à eux abstenus. Désormais, il doit être validé en début de semaine par le Sénat. L’entrée en vigueur que le gouvernement désirait au 15 janvier devrait être repoussée.

Même si le gouvernement souhaitait plus que tout, une adoption rapide, l’examen du texte controversé a été marquée par deux interruptions parfaitement inopinées. La première a eu lieu ce lundi 3 janvier, au soir, alors que les députés de l’opposition ont été majoritaires face aux troupes d’Emmanuel Macron. Ils avaient alors refusé de prolonger les débats au-delà de minuit. La seconde fois a eu lieu le lendemain, le mardi 4 janvier au soir. Après que le président est tenu des propos polémiques face aux anti-vax.

>> A lire aussi : « Qui emmerde la vie de qui aujourd’hui » : Gabriel Attal défend les propos polémiques d’Emmanuel Macron (vidéo) 

Tous les Français sont concernés, dès 12 ans…

Il va donc devenir nécessaire pour chaque personne âgée de plus 12 ans de désormais justifier d’un statut vaccinal afin de pouvoir accéder aux activités de loisirs, aux restaurants et bars. Mais aussi aux foires ou bien encore aux transports publics interrégionaux. Un test négatif ne sera plus suffisant, excepté pour se rendre aux établissements et services de santé.

Parmi les amendements de retouche, les députés ont réussi à repousser de 12 à 16 ans la nécessité d’un pass vaccinal afin d’accéder aux sorties scolaires. Ainsi qu’aux activités péries et extrascolaires.

>> A lire aussi : #MacronDestitution : Top 20 des tweets sur Emmanuel Macron après ses propos polémiques

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0