Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Salah Abdeslam : le terroriste passe enfin aux aveux lors de son procès

Publié par Mia le 14 Avr 2022 à 15:50

Le terroriste Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats du 13 novembre 2011, est jugé à son procès depuis plusieurs semaines. Ce dernier a été interrogé ce mercredi 13 avril sur la soirée des faits. En tant que dernier survivant des commandos du 13-Novembre, il a avoué pourquoi il ne s’est pas fait exploser, comme ses collègues, lors des attentats. Le Tribunal du Net vous rapporte la déclaration de celui « qui n’a tué personne » , lors de son audition.

Salah Abdeslam procès aveux 13 novembre 2011

Attentats du 13 novembre 2011 : il devait se faire exploser

Lors de la soirée des attentats, Salah Abdeslam était censé se faire exploser, comme les autres terroristes présents sur les lieux. Néanmoins, ce dernier n’est pas allé jusqu’au bout et a renoncé avant d’enclencher la bombe. Évidemment, il a donc été le seul survivant parmi les terroristes et a donc été arrêté par la police. Salah Abdeslam suit actuellement son procès, un jugement nécessaire pour déterminer son implication. Ce 13 avril 2022, ce dernier a finalement décidé de donner des explications. Jusqu’alors, il refusait de parler de cet événement.

Le Français de 32 ans a dévoilé ce qui s’est passé dans sa tête au moment des faits. Ce qui l’a fait reculer au dernier moment : « Je décide de faire marche arrière, de m’exprimer, car c’est la dernière fois que je peux le faire » , a-t-il déclaré, avant d’évoquer le moment où on lui a attaché les explosifs sur lui : « Il me dit (le coordinateur des opérations terroristes, ndlr) que je dois porter une ceinture explosive, que je dois me rendre à un endroit et me faire exploser. C’était un choc pour moi, je ne savais pas comment réagir. J’ai montré que je n’étais pas prêt pour ça » . Une situation qui aurait fait paniquer Salah Abdeslam.

Après cela, l’accusé raconte avoir roulé en voiture, avec les explosifs sur lui. Il se trouvait alors dans le 18e arrondissement de Paris. À cet instant, il assure s’être senti comme dans « une impasse » . Il s’est senti obligé de faire ce qu’on attendait de lui. « Je me suis mis sur le côté et j’ai pris peur à ce moment-là, j’ai vu une voiture de police passer. J’ai essayé de redémarrer, ça n’a pas marché. Je suis sorti de la voiture. Je ne sais pas ce que j’ai fait en premier, mais je sais que j’ai marché, j’ai acheté un téléphone, j’ai pris un taxi et j’ai jeté la ceinture explosive » .

Salah Abdeslam au procès :  » j’ai renoncé par humanité »

D’après Salah Abdeslam, il aurait eu très peur pour sa vie, mais aussi il ne voulait pas blesser quelqu’un. Finalement, il aurait agi seulement par convictions et pour suivre les autres. « Mon frère, il avait une ceinture, une kalachnikov, je sais qu’il va tirer, je sais qu’il va se faire exploser, mais je ne connais pas les cibles » , a-t-il dévoilé. Ce dernier n’aurait cependant pas suivi son frère dans les opérations. Il dit qu’il n’y avait ni militaires, ni personnalités influentes, que des civils en terrasses, des personnes qui buvaient un coup. Salah Abdeslam assure qu’il ne comprenait donc pas pourquoi s’attaquer à des personnes innocentes.

« C’était un bar pas très grand, avec beaucoup de personnes. Il y avait ce bar et il était sur un coin, un angle de rue » , a-t-il détaillé. Après un court repérage, il a définitivement décidé de stopper son action terroriste. La cause ? Il a vu des jeunes dans les bars et en terrasses. Il n’a pas pu se résoudre à appuyer sur le déclencheur. « Je n’ai pas renoncé par peur, j’ai renoncé par humanité. Avec moi, on ne sait pas à quoi s’attendre » , a-t-il fini par dire ce mercredi.

À noter que les actes terroristes en France sont toujours d’actualité et que, dans le cas de Salah Abdeslam, il n’y aura certainement pas de remise de peine suite au procès.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.