Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un proviseur tué dans son collège

Publié par Fanny Jacob le 14 Oct 2023 à 12:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Chaque année, plus de 12 % du personnel d’enseignement déclare avoir reçu des insultes ou des menaces à cause de leur profession.

La suite après cette publicité

Ce proviseur tué dans son collège d’un coup de couteau aurait-il été assassiné par un élève ? Le mystère est toujours entier, même 20 ans après les faits.

proviseur tue college Clément Roussenq (1)

A lire aussi : Attentats du 11 septembre : nouvelle découverte 22 ans après le drame

La suite après cette publicité

Un proviseur de collège tué d’un coup de couteau

La suite après cette vidéo

Il y a plusieurs jours, un professeur à l’université aurait été tué par sa compagne. Un autre enseignant a aussi été retrouvé mort dans une forêt, sans doute assassiné.

Ces deux hommes rallongent encore la liste du personnel enseignant qui a perdu la vie cette année. Mais, chaque année dans le monde, ce sont des centaines de membres du milieu scolaire qui meurent.

La suite après cette publicité

C’était notamment le cas de ce proviseur au collègue, décédé en 2003. Clément Roussenq était âgé de seulement 55 ans lorsqu’il a perdu la vie dans son établissement scolaire.

Il a succombé d’un coup de couteau, victime d’un guet-apens dans la nuit. Principal d’un collège de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône, cette affaire n’a jamais été résolue.

proviseur tue college Clément Roussenq (1)
La suite après cette publicité

A lire aussi : 50 ans après le meurtre d’une enfant, son assassin est retrouvé et son identité fait froid dans le dos

Une affaire jamais résolue, ses filles gardent espoir

Actuellement, personne ne sait qui a tué le proviseur, un dossier toujours ouvert 20 ans après.

La suite après cette publicité

Nous savons que certaines affaires peuvent être résolues plusieurs années plus tard, comme le meurtre de ce jeune homme résolu 18 ans après. Les filles du proviseur tué dans son collège gardent donc espoir d’avoir, un jour, des réponses.

Pour les 20 ans de son meurtre, ses filles ont d’ailleurs lancé une cagnotte en ligne afin de pouvoir payer les honoraires d’un avocat. L’idée est de continuer les investigations et les démarches.

« Vingt ans que nous n’avons pas de réponse et que l’enquête n’avance pas, 20 ans de vide et de questions. Pour continuer le combat, pour que l’enquête continue, pour espérer une réponse, nous avons besoin d’un avocat » , ont-elles déclaré.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Mort de Marie Trintignant : que deviennent ses 4 enfants 20 ans après sa disparition ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.