Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Qui sont les trois gendarmes tués lors d’une intervention dans le Puy-de-Dôme ?

Publié par Lucie B le 23 Déc 2020 à 19:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 décembre, un véritable drame a eu lieu. Trois gendarmes ont perdu la vie alors qu’ils intervenaient pour un signalement de violences conjugales.

La suite après cette publicité
gendarmes tués

 

À lire aussi : Effroyable : cette mère de 21 ans tue sa fille de deux ans et utilise une poupée pour cacher sa mort

Trois gendarmes morts pour sauver une femme

La suite après cette publicité
La suite aprés cette video

À Saint-Just, dans le Puy-de-Dôme, un véritable drame a eu lieu, mercredi 23 décembre, dans la nuit. Une brigade de gendarmerie est appelée car on leur a signalé un cas de violences conjugales. Quand les deux premiers gendarmes arrivent sur les lieux, ils remarquent qu’une femme a trouvé refuge sur le toit. Ils tentent de rentrer en contact avec l’homme, qui va alors faire usage de son arme sur les gendarmes.

L’un va perdre sa vie, l’autre est blessé. Le forcené met le feu à la maison, puis tire sur d’autres gendarmes venus en renfort. Deux d’entre eux mourront également sous les balles. Ces trois gendarmes, mort pendant leur service, sont aujourd’hui salués comme des « héros » par Emmanuel Macron et l’ensemble de la classe politique française.

La gendarmerie du Puy-de-Dôme leur rend hommage

La suite après cette publicité

Dans un communiqué, publié mercredi matin, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a rendu publique l’identité de ces trois gendarmes :

– Le brigadier Arno Mavel, 21 ans. Il était l’un des premiers gendarmes intervenu sur les lieux.

– Le lieutenant Cyrille Morel, 45 ans. Il effectuait « une reconnaissance en direction de la maison » quand il a été tué sous le feu de l’arme du forcené.

La suite après cette publicité

– L’adjudant Rémi Dupuis, 37 ans. Il était au côté du lieutenant Cyrille Morel.

Sur sa page Facebook, la gendarmerie du Puy-de-Dôme rend hommage à ces trois gendarmes, morts dans le cadre de leurs fonctions. « Nous tenons à rendre hommage à leur engagement de tous les jours et à leur courage et nous associons à leur famille en cette période qui aurait due être de fête« .

Source : BFM TV 

La suite après cette publicité

À lire aussi : Un couple interpellé pour de nombreux vols de caddies avec un stratagème bien rodé !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.