Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Séquestrée depuis sa naissance par ses parents, une femme de 24 ans prend la fuite

Publié par Gabrielle Nourry le 08 Avr 2023 à 22:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En février, une Néerlandaise de 24 ans s’est enfuie du domicile de ses parents en Espagne. Après sa fuite, elle a affirmé être séquestrée par ses parents depuis sa naissance. Une enquête pour maltraitance a été ouverte.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Un enfant retiré à ses parents pour maltraitance alors qu’il souffrait d’une maladie rare !

Une femme de 24 ans séquestrée depuis la naissance

La suite après cette vidéo

Le vendredi 24 février, une jeune femme de 24 ans s’est enfuie du domicile de ses parents qu’elle accuse de l’avoir séquestrée. Elle s’est réfugiée chez un voisin à qui elle a expliqué que ses parents l’avaient enfermée depuis des années, ne la laissant avoir aucun contact avec l’extérieur.

La suite après cette publicité

Face à telles accusations, le voisin a décidé de l’amener au commissariat. La jeune femme fait le même récit aux policiers et précise qu’elle a un frère de 18 ans qui vit dans les mêmes conditions. Elle indique également n’être jamais allée à l’école.

Les policiers ont naturellement décidé d’interroger les parents de la jeune femme. Le père de famille âgé de 58 ans a expliqué aux agents que sa fille souffrait d’un trouble psychiatrique. Mais à la demande d’une copie des rapports médicaux, l’homme avoue qu’aucun diagnostic n’a été établi.

personne sequestree
La suite après cette publicité

À lire aussi : Séquestrée et battue par ses frères à cause d’une photo intime

Une enquête ouverte pour maltraitance

Durant leur visite au domicile familial, les enquêteurs ont constaté que la maison était entourée de clôtures cadenassées. Ils ont demandé les papiers d’identité des enfants, mais les parents ne les ont jamais déclarés à l’administration. Une enquête a été ouverte pour maltraitance le 3 mars.

La suite après cette publicité

Face aux accusations de maltraitance, les parents ont gardé le silence. Les enfants n’ont pas porté plainte contre leurs parents. En raison de la majorité des enfants, le juge s’est retrouvé face à un vide juridique lors du procès.

Comme les enfants ne sont pas mineurs, il ne peut pas retirer la garde aux parents. Face à ce dilemme, le juge n’a pas trouvé de solution et a donc ramené les deux enfants au domicile familial. Les parents ont assuré qu’ils donneraient plus de liberté à leur garçon de 18 ans et à leur fille de 24 ans.

À lire aussi : Une adolescente séquestrée dans un Airbnb : trois personnes interpellées pour proxénétisme aggravé

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.