Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« Je vais la tuer, je vais l’enterrer » : cette phrase qui incrimine Cédric Jubillar !

Publié par Lucie B le 05 Mar 2021 à 10:26

Dans un documentaire audio, consacré à l’affaire Delphine Jubillar, publié par France Bleu Occitanie mercredi 3 mars, un membre de la famille incrimine son mari, Cédric.

Cédric-Jubillar

À lire aussi : Delphine Jubillar : ce jour où son mari l’a surprise dans une position délicate

Des tensions dans le couple et une séparation imminente

Depuis la nuit du 15 au 16 décembre, Delphine Jubillar, 33 ans, a disparu. L’infirmière de Cagnac-les-Mines était en instance de divorce, avec son mari Cédric, artisan plaquiste. Le couple faisait face à des problèmes financiers, et avait mandaté des avocats.

Dans un documentaire audio, l’un des membres de la famille Jubillar-Aussaguel révèle que Delphine était prête à se séparer de Cédric : « Elle avait déjà tout programmé : elle voulait vendre la maison, demander la garde de ses enfants, partir avec eux » . D’après lui, la mère de famille attendait le passage des fêtes de fin d’année, pour quitter le domicile familial.

Mais sa disparition l’a empêché de mettre son plan à exécution, ce qui fait dire à cette personne de la famille, que Cédric Jubillar n’est pas blanc comme neige dans cette affaire.

Des déclarations inquiétantes de la part de Cédric Jubillar

Le membre de la famille, interrogé par France Bleu Occitanie, porte une lourde accusation à l’encontre de Cédric Jubillar. « Plusieurs fois avant la disparition, vu les tensions et tout, on l’a entendu dire lui à sa mère : ‘oui je vais la tuer, je vais l’enterrer personne il va la retrouver, elle veut me quitter, elle veut demander le divorce’  » .

Une accusation grave, réfutée par Cédric Jubillar, au travers de son avocat, Me Jean-Baptiste Alary. « C’est plus facile intellectuellement de se dire que c’est lui, ça nous évite l’effort de la réflexion : voilà c’est Daval » .

Pour l’heure, aucune personne n’a été mise en examen dans cette affaire de disparition. La seule certitude pour Me Nakache-Haarfi, l’avocat des frères et soeurs de Delphine, c’est qu’elle « n’aurait jamais abandonné sa famille » .

À lire aussi : Delphine Jubillar : Une enquêtrice secrète suit l’affaire de près et opère dans l’ombre !