Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un homme donne le corps de sa mère à la science… ce qui en a été fait lui a donné envie de vomir !

Publié par Jessy le 20 Juil 2020 à 18:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lorsqu’un porche décède, donner son corps à la science peut être une solution pour faire des économies sur l’enterrement, mais aussi pour aider la science à évoluer. Un choix que Jim Stauffer, un Américain, a fait pour sa mère, en 2013. Finalement, c’est l’US army qui a racheté le corps, dans le but de pratiquer des « tests d’explosions » … Sympa l’ambiance !

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : On vous présente Sarah Massey, la femme aux plus grosses fesses du monde !

La suite aprés cette video

Le corps de sa mère racheté par l’armée pour le faire exploser !

À la mort de sa mère, Jim Stauffer décide de donner son corps à la recherche médicale. Une solution pour faire évoluer la science, et qui intéresse de plus en plus de citoyens. Finalement, c’est l’armée américaine qui rachètera le corps de la femme, afin d’effectuer des tests. Mais quels tests ? Comme le rapporte The Independant, l’US army a racheté le corps de la femme afin de faire des « tests d’explosions ». Une nouvelle qui a profondément choqué Jim Stauffer. Ce dernier a en effet appris que le cadavre de sa mère a été attaché à une chaise, avant d’être confronté à des explosifs accrochés sous la chaise, comme le rapporte Ulyces.

La suite après cette publicité

La maman de Jim Stauffer

>> À lire aussi : Un canard survit avec une flèche dans la tête depuis trois mois !

Des corps à 5 300 euros pour l’armée américaine

Face à la situation, Jim Stauffer a décidé de porter plainte contre le Biological Resource Center de Phoenix, qui a vendu le corps de sa mère à l’armée. Selon lui et plusieurs autres plaignants, le centre n’a pas informé les proches de l’avenir des corps. « Je me sens stupide. Je ne suis pas quelqu’un qui fait facilement confiance aux autres, mais dans cette situation, vous n’avez aucune idée de ce qu’il se passe et vous faites confiance. Cette confiance est exactement ce dont ils se nourrissent » explique l’homme au média The Independent. Au total, 33 personnes ont porté plainte contre le centre pour manque d’information.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : « Rocco, baisse ta queue » : gros moment gênant en pleine visioconférence pour ce député ! (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.