Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un jeune homme se livre après avoir poignardé une femme transgenre à Paris

Publié par Killian Ravon le 11 Juil 2024 à 14:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mardi matin, dans le quartier huppé du XVIe arrondissement de Paris, un meurtre abominable a secoué la capitale. Une femme transgenre a été retrouvée morte dans son appartement, poignardée. C’est un jeune homme de 22 ans qui, après avoir perpétré l’irréparable, s’est présenté au commissariat de Clamart pour confesser son crime.

La suite après cette publicité
police jeune deces transgenre

depute rn magazine une gay Ce député du RN a fait des photos sexy pour des magazines gay Ce député du RN a fait des photos sexy pour des magazines gay

Tout commence dans les premières heures de ce mardi. Un individu prend rendez-vous avec une escorte-girl, ignorant que celle-ci est une dame transsexuelle. À son arrivée, la découverte de l’identité de genre de la personne déclenche chez lui une colère incontrôlable. La situation dégénère rapidement, se soldant par un acte de violence inouïe. Le jeune transperce la victime et la laisse pour morte avant de prendre la fuite.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Quelques heures après le drame, l’homme, submergé par les évènements, décide de se rendre à la police. Il se présente au commissariat de Clamart et avoue son crime. « J’ai poignardé quelqu’un », confie-t-il aux agents. Ces derniers vont immédiatement sur les lieux et découvrent le corps sans vie de la personne. Confirmant les dires du suspect.

parade, girls, lgbt, transgenre

Alexis et Delphine coparents Ils sont amis, et ont décidé d’avoir un enfant ensemble Ils sont amis, et ont décidé d’avoir un enfant ensemble

La suite après cette publicité

Une enquête en cours qui révèle les profondes racines de la haine et de l’intolérance

Les forces de l’ordre mènent à l’heure actuelle une enquête approfondie. En effet, le parquet de Paris a ouvert une procédure pour « meurtre à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre de la victime », confiée au 1er District de police judiciaire (DPJ). Par ailleurs, l’identité du corps n’a pas encore été confirmée. Cependant, les agents multiplient les investigations afin de faire toute la lumière sur cette affaire dramatique.

De plus, ce meurtre tragique place sur le devant de la scène les questions de violence et de discrimination envers les individus transgenres. En effet, ce type de crime, motivé par le ressentiment de l’égalité de genre, est malheureusement trop fréquent. « La transphobie reste un fléau dans notre société », souligne un représentant d’une association de défense des droits des personnes LGBTQ+. En outre, cet acte brutal et insensé met en lumière les dangers auxquels les personnes transgenres sont quotidiennement confrontées.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Matthieu Delormeau et Capucine Anav Matthieu Delormeau (50 ans) arrêté après une transaction de cocaïne, Capucine Anav br […] Matthieu Delormeau (50 ans) arrêté après une transaction de cocaïne, Capucine Anav brise le silence

Violences croissantes contre la communauté LGBTQ+ en France

Les violences contre la communauté LGBTQ+ ne cessent de croître en France. Le ministère de l’Intérieur a publié ses données sur les atteintes anti-LGBT en 2023, corroborant la hausse de la haine queerphobe constatée par SOS homophobie dans son rapport 2024.

La suite après cette publicité

À la veille du 17 mai, Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, les associations LGBT+ appellent le gouvernement de Gabriel Attal à une réaction à la hauteur de la situation. En effet, après SOS homophobie et l’Union européenne, l’État français confirme l’augmentation des actes anti-LGBT+. Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur rapporte à son tour une hausse des atteintes envers les personnes LGBTQI+, de 13 % par rapport à 2022. En tout, 2 870 crimes ou délits LGBTphobes et 1 690 contraventions ont été enregistrés en 2023 par les services de police et de gendarmerie sur le territoire. Soit un total de 4 560 infractions. Qui plus est, le constat est particulièrement alarmant concernant les sujets tels que les agressions, les menaces et le harcèlement… Qui ont augmenté de 19 %.

Ce drame est un rappel poignant des dangers de la haine et de l’intolérance. Les prochaines étapes de l’enquête détermineront les circonstances exactes du crime et établiront les responsabilités. Le suspect, actuellement en garde à vue, devra répondre de ses actes devant la justice. La communauté LGBTQ+ appelle à la justice et à une prise de conscience collective pour mettre fin à la violence et aux discriminations. L’enquête suit son cours, et nous espérons que la vérité éclatera, rendant justice à la victime.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.