Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une femme de 42 ans meurt en passant un scanner

Publié par FJ le 19 Nov 2023 à 19:47
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La clinique Pasteur de Ris-Orangis, dans l’Essonne a été le théâtre d’un drame ce mercredi 15 novembre dernier comme le rapportent nos confrères du Parisien. Une femme âgée de 42 ans a perdu la vie alors qu’elle passait un scanner.

La suite après cette publicité

Les circonstances exactes de cette tragédie restent à déterminer, et une enquête de police est en cours pour éclaircir les événements. La victime ne serait autre que l’épouse d’un ministre du gouvernement de la République démocratique du Congo.

femme-42-ans-meurt-passant-scanner-1.
© Pixabay
La suite après cette vidéo

>>> À lire aussi : Une patiente retrouvée morte sur un brancard à l’hôpital : l’AP-HP mise en examen pour « homicide involontaire »

La suite après cette publicité

Drame à la clinique de Ris-Orangis

Personne ne s’attendait à ce que la journée du mercredi 15 novembre 2023 se transforme en véritable cauchemar à la clinique de Ris-Orangis. Aux alentours de 13 heures, une femme de 42 ans est admise dans la structure Imagerie 91.

Dans la salle d’attente, alors qu’elle patiente elle aurait été victime d’un malaise cardiaque selon les informations rapportées par Le Parisien. Les services d’urgence, tels que les sapeurs-pompiers et le SMUR, ont rapidement été dépêchés sur place pour lui porter secours. Malgré les tentatives de réanimation entreprises, la victime a malheureusement été déclarée décédée par le médecin-urgentiste peu après son arrivée.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Fusillade dans un hôpital : un mort et des blessés

Une enquête est en cours

Une enquête policière a été ouverte et confiée à la sûreté urbaine du commissariat d’Évry-Courcouronnes pour éclaircir les circonstances d’un tel incident. La victime de 42 ans serait l’épouse d’un ministre du gouvernement de la République démocratique du Congo. Une autopsie était prévue pour le jour suivant afin de confirmer ou d’infirmer l’hypothèse d’un malaise cardiaque survenu pendant l’examen médical.

La suite après cette publicité

Malgré les événements tragiques, la direction de la clinique Pasteur a refusé tout commentaire. Un médecin a malgré tout pris la parole en assurant qu’un malaise cardiaque de ce genre, même si c’était rare, pouvait bien survenir : « Un malaise mortel en plein scanner, ça peut arriver, même si c’est très rare, note ce radiologue hospitalier. C’est un examen peu invasif avec un seul risque réel : une réaction allergique à l’iode injectée au patient. Il faut rester prudent. Est-ce que la patiente avait des antécédents particuliers ? Un malaise peut survenir partout, à chaque instant de notre vie. »

>>> À lire aussi : Poignardée par une patiente devant un hôpital, une médecin est entre la vie et la mort…

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.