Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Food

Scandale Buitoni : Olivier Véran sort enfin du silence (vidéo)

Publié par Fanny le 13 Mai 2022 à 17:14
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le scandale alimentaire impliquant les pizzas Buitoni a fait beaucoup de bruit. Et c’est bien normal, ces fameuses pizzas surgelées étaient contaminées à la bactérie E.coli. Une bactérie très dangereuse qui a mené à des hospitalisations. De jeunes enfants sont même morts ou dans le coma après avoir consommé ces pizzas. Une très grave affaire sanitaire qui, évidemment, touche le ministre de la Santé en France. Interrogé sur BFMTV, Olivier Véran est justement revenu sur le dossier Buitoni. Une prise de parole publique alors que le ministre n’a jamais répondu aux familles de victimes l’ayant contacté à plusieurs reprises.

« Ce drame humain absolument terrible ne devrait jamais arriver »

À ce jour, d’autres gammes de pizzas Buitoni semblent être, elles aussi, incriminées. Un coup dur pour la marque (du groupe Nestlé) qui continue à être commercialisée. Contaminées à la bactérie E.coli, confectionnées dans une hygiène déplorable en usine, la consommation de ces pizzas a entrainé de nombreux dommages. Entre autres, des hospitalisations et des décès d’enfants.

« Un drame humain absolument terrible » , selon Olivier Véran, ministre de la Santé. Interviewé dans BFMTV et RMC, ce dernier est revenu sur ce dossier, pour la première fois publiquement. « Il y a deux enfants qui sont morts d’avoir mangé une pizza. Je vous assure que c’est poignant » . Ce dernier a notamment avoué se sentir « dévasté » et que ce « drame ne devrait jamais arriver » . Mais, Olivier Véran a également souligné que cette contamination chez Buitoni n’a (malheureusement, ndlr) »pas pu être évité » .

Buitoni : des victimes reprochent le silence d’Olivier Véran

55 enfants ont été victimes de ces pizzas Buitoni, un constat alarmant pour Olivier Véran. Mais malgré tout, les familles de victimes dénoncent aujourd’hui un manque de considération de la part du ministère de la Santé en France. Selon de nombreux parents d’enfants contaminés par Buitoni, Olivier Véran aurait été « aux abonnés absents » durant ce scandale.

Contacté à plusieurs reprises par des familles victimes, il n’aurait simplement pas bougé le petit doigt pour les parents. « Olivier Véran n’a rien fait, on attend tous qu’il arrête de se défiler » , a notamment dénoncé le père d’un enfant contaminé. Mais, le ministre s’est défendu et a indiqué que les usines Buitoni et leur contrôle sanitaire ne « relève pas de mon (son, ndlr) périmètre ministériel » .

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0