Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Il veut tuer son patron en se procurant de la salive d’un malade du covid-19

Publié par Nicolas F le 13 Fév 2021 à 8:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un concessionnaire automobile et son épouse sont sous protection policière depuis qu’ils ont découvert qu’un de leurs employés a voulu les tuer en les contaminant au coronavirus. L’employé a acheté de la salive d’une personne malade et a voulu les exposer à la matière contaminée.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Coronavirus : pour tuer le virus, il faut « reconfiner localement dix jours »

Son employé le vol puis le menace de le tuer

La suite après cette vidéo

Ibrahim Unverdi a porté plainte à la police turque, indiquant être menacé de mort par l’un de ses employés. Ce propriétaire d’un garage automobile accuse son employé d’avoir volé 215 000 livres turques, soit environ 25 000 euros. Il lui avait remis l’argent en cash, lui faisant confiance et lui demandant d’aller déposer les billets dans le coffre. L’employé s’est ensuite volatilisé, ne répondant à ses appels que le lendemain. Il a avoué le vol, expliquant qu’il avait besoin d’argent pour rembourser un prêt.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Coronavirus : la France refuse une possibilité permettant d’effectuer jusqu’à 300 000 tests de dépistage par semaine

Sa boisson a été contaminée par de la salive d’une personne atteinte du coronavirus

Avant de se rendre à la police pour porter plainte, Ibrahim Unverdi a discuté du problème avec son entourage et un autre employé lui a révélé l’impensable. Le voleur avait prémédité son coup. Selon un collège il aurait « acheté de la salive à un patient atteint du covid » pour 500 livres, soit environ 60 euros. Il aurait ensuite voulu « la mélanger à une boisson ». Le garagiste affirme avoir montré des preuves à la police qui prouvent bien avoir été victime d’une tentative d’empoisonnement. « C’est la première fois que j’entends parler d’une technique de meurtre aussi bizarre. Heureusement, je ne suis pas tombé malade ».

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Coronavirus : comment le virus pourrait tuer un demi-million de requins

Il bénéficie d’une protection policière

Devant le procureur, le garagiste a expliqué que son employé était entré dans une rage folle en apprenant que son coup n’avait pas fonctionné. Il possède notamment des messages dans lesquels on peut lire : « Je n’ai pas pu te tuer avec le virus, alors je te mettrai une balle dans la tête la prochaine fois ». Le procureur a accepté de fournir une protection policière à cet homme « qui préfère mourir que d’avoir le coronavirus », car il côtoie ses parents âgés qui souffrent de maladies chroniques. Ibrahim et son épouse se montrent à présent très prudents.

La suite après cette publicité

> À lire aussi : Le Coronavirus peut tuer très rapidement : « ça va très vite, parfois en quelques heures » s’inquiète un médecin

employé veut tuer son patron avec de la salive contaminée par le coronavirus

Crédits : Newsflash – Source : LadBible

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.