Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Bière sans alcool : comment est-elle fabriquée ?

Publié par Elisa GERLINGER le 23 Avr 2021 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La bière sans alcool connait de plus en plus de succès. Mais alors que le processus de fabrication d’une bière induit naturellement une fermentation alcoolique, comment son faites celles sans alcool ?

bières

>>> A lire aussi: Ce gendarme mentait sur les taux d’alcoolémie des automobilistes !

Si les bières avec et sans alcool ont souvent le même goût, elles n’ont pas le même processus de fabrication. En effet, la boisson alcoolisée contient généralement entre 4 et 12 % de taux d’alcool, alorsque celle non alcoolisée doit présenter un nombre inférieur à 1,2 % en volume. Mais alors qu’une fermentation alcoolique induit naturellement dans la bière, comment fabrique-t-on celle sans alcool ?

Réaliser une bière sans alcool

Les deux méthodes les plus utilisées pour réduire ce pourcentage est d’abord la fermentation basse. La bière est brassée lentement à faible température afin de ne pas extraire trop de sucres. On peut également recourir à des levures moins actives. La deuxième pratique est la fermentation rapide. Celle-ci est brutalement stoppée après un début classique. Seulement, du gaz carbonique doit être ajouté à la boisson pour la rendre plus gazeuse.

Mais il est également possible d’éliminer l’alcool après le processus de fermentation. On peut d’abord filtrer la bière à travers une membrane organique qui retient les molécules d’alcool. On peut également chauffer la boisson pendant 30 minutes à 80 °C, ce qui va faire évaporer l’éthanol. Et pour finir, la technique de la distillation sous vide peut aussi être utilisée. Il suffit de chauffer la bière à 35 °C sous vide pendant plusieurs heures, ce qui permet de faire descendre le titre alcoolique tout en préservant les arômes.

>>> A lire aussi: Elle urine de l’alcool… les scientifiques appellent ça le « syndrome d’auto-brasserie urinaire »

Toujours un peu d’alcool présent

Malheureusement aucune de ces méthodes n’éliminent totalement l’alcool présent dans la bière, d’où son taux autorisé de 1,2% en volume. En tout cas, les internautes sont nombreux à eux aussi aimer la bière sans alcool. « Je suis très curieux de gouter la bière sans alcool à la fraise » , « Moi qui pensait que je ne boirais jamais de bière sans alcool, force est de constater que ça permet de boire un petit verre en terrasse sans se soucier de reprendre la route par la suite. » , peut-on notamment lire sur Twitter. 

>>> A lire aussi: Montpellier : 405 euros d’amendes pour avoir consommé de l’alcool sur la plage

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.