Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : Pourquoi les flammes sont parfois bleues ?

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 10 Août 2022 à 14:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

On s’en pose des questions en une seule journée. Des questions, des questions et encore des questions. Dans certains cas, on trouve la réponse facilement et rapidement que ce soit seul ou avec des amis. Mais dans d’autres moments, c’est bien plus compliqué. Même si l’on fait de nombreuses recherches, on ne trouve pas de réponse à nos questions. Tous les jours, le Tribunal du Net vous propose une information insolite sur une question que vous vous posez sûrement au quotidien. Vous pourrez ensuite partager votre connaissance avec vos proches lors d’un dîner de famille par exemple.

Après s’être demandé, pourquoi un chat a été maire d’une ville pendant 20 ans ? Nous allons aller du côté de la cuisine ou de la cheminée. Nous allons nous intéresser à la première invention de l’Humanité, le feu et plus précisément les flammes. On va se questionner sur le fait que certaines d’entre elles sont de différentes couleurs et notamment bleues. Pourquoi cette couleur apparait à certains moments alors que dans la plupart des cas, elles sont dans les tons jaune, orange et rouge ?

feu sur la gazinière

Pourquoi des flammes sont bleues ?

Lorsque l’on cuisine ou que l’on fait un feu, on peut constater un phénomène bien précis. On observe qu’en dehors des flammes rouges, jaunes ou orange, on voit à des moments des flammes bleues. Mais alors comment ces dernières sont créées et comment elles atteignent cette couleur bleue ? Tout d’abord, il faut savoir que la flamme est le produit d’une réaction chimique qu’est la combustion. Pour cela, il faut inévitablement trois éléments : un combustible, un comburant et une énergie d’activation.

Pour avoir des flammes et donc du feu, les meilleurs éléments à utiliser sont le bois, l’essence, le gaz, le fer, ou bien de l’huile. Concernant les comburants les plus importants, il y a l’air qui, chargé en dioxygène va vivifier la combustion. Mais après tout cela, on observe tout de même des variations de couleurs et des flammes bleues.

Quand on regarde une flamme, on peut la décomposer en plusieurs éléments. Au bas de la flamme, on constate qu’elle est transparente. Il s’agit de la « partie froide » de la flamme, cette dernière se situe aux alentours des 600°C.  Au-dessus de la mèche, la flamme est orange, la température tourne ici autour des 800°C. Puis au-dessus, la flamme prend sa fameuse couleur jaune, la température est ici aux alentours de 1200°C.

Là où on trouve des flammes bleues, c’est au niveau du contour inférieur de la flamme. Cette couleur s’explique par une réaction chimique : l’émission des molécules de carbone, produit la séparation des atomes d’hydrogène du carbone présent dans la paraffine. Pour ce qui concerne ces mêmes flammes sur les gazinières, le gaz utilisé est du butane. Dans cette situation, la chaleur atteint les 2000°C  et la combustion est complète.

Il s’agit donc tout simplement d’une notion d’environnement et d’instant de combustion pour que cette flamme soit bleue ou non.

 

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES DU TRIBUNAL DU NET, ICI !

0