Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Un astéroïde de 50 mètres de long pourrait percuter la Terre le jour de la Saint-Valentin

Publié par Léa Lecuyer le 12 Mar 2023 à 20:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Le 14 février de l’année 2046 pourrait être plus mouvementé qu’à l’accoutumé. Ce mardi 7 mars, les scientifiques de la Nasa ont indiqué qu’un astéroïde de la taille d’une piscine olympique pourrait frapper la Terre d’ici une vingtaine d’années.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Un voyageur du temps de 2858 fait une incroyable prédiction pour 2023…

Répondant au nom de 2023 DW, cet astéroïde aurait une étroite possibilité de heurter notre planète. Et pourtant, celui-ci pourrait bien créer des dégâts d’ici 23 ans. Selon l’Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace, il se trouve actuellement à 1 828 086 km de la Terre.

Une situation que les astronomes prennent très au sérieux comme l’explique la Nasa sur Twitter : « Souvent, lorsque de nouveaux objets sont découverts pour la première fois, il faut plusieurs semaines de données pour réduire les incertitudes et prédire correctement leurs orbites dans les années à venir. » Et si les calculs de la Nasa ont montré qu’il y avait 1 chance sur 625 pour qu’un tel événement se produise, cette probabilité ne doit toutefois pas être négligée.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Un astéroïde aperçu dans le ciel français ! (vidéo)

La suite après cette publicité

Entre les États-Unis et l’Asie du Sud-est, les paris sont ouverts

Alors que l’astéroïde 2023 DW n’est pas censé provoquer le même impact que celui qui a exterminé les dinosaures, l’objet volant de 50 mètres de long serait cependant deux fois plus gros que celui de Chelyabink. Ce dernier avait d’ailleurs fait de nombreux blessés au sol en explosant dans le ciel de Russie en 2013.

En attendant, Piero Sicoli, astronome, a étudié la trajectoire potentielle de l’astéroïde en question. Ses premiers résultats lui ont permis de déterminer une zone d’impact. 2023 DW, s’il doit frapper la Terre en 2046, pourrait atterrir entre les Etats-Unis et une partie de l’Asie du Sud-est. Le scientifique a également précisé au média Vice que la « carte n’est qu’un exercice qui sera probablement écarté au fur et à mesure de l’arrivée de nouvelles observations. »

La suite après cette publicité

Un outil pour dévier la trajectoire de l’astéroïde

Pour les plus inquiets, cette nouvelle devrait vous rassurer. Dans le cas où le scénario de la collision deviendrait plus sérieux, la communauté mondiale de la défense planétaire a assuré s’être préparée à toute éventualité.

En effet, la mission DART de la Nasa a réussi à faire changer le parcours d’un petit astéroïde, appelé Diphormos par la communauté scientifique, en fin d’année 2022. Cette sonde envoyée pour exploser sur ce dernier, est parvenue à sa mission, et ce, à une distance de plus de 11 millions de kilomètres de la Terre.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Ils veulent essayer de me faire taire » : Un voyageur du futur de 2054 nous fait d’inquiétantes prédictions (vidéo)