Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Elle urine de l’alcool… les scientifiques appellent ça le « syndrome d’auto-brasserie urinaire »

Publié par La rédaction le 14 Avr 2021 à 5:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cet événement peut probablement se compter sur les doigts d’une seule main tellement sa rareté est impressionnante. En effet, une citoyenne des États-Unis s’est retrouvée à uriner de l’alcool alors qu’elle n’en avait pas bu une seule goutte. Selon les scientifiques, cette femme, qui attend une greffe, souffre du « syndrome d’auto-brasserie urinaire ».

>>> A lire aussi : Amazon : Les employés contraints d’uriner dans une bouteille !

Elle urine de l’alcool sans en avoir bu

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

C’est un événement très étrange qui s’est produit dans la ville de Pittsburgh, aux États-Unis. Cette patiente de 61 ans, victime de diabète et d’une cirrhose du foie se voit interdire son placement sur liste d’attente pour une greffe par les médecins. En effet, ces derniers constatent que les tests urinaires de cette citoyenne américaine sont positifs à l’alcool, et la soupçonnent de dissimuler son addiction. Pourtant, la vraie raison va rapidement leur faire changer d’avis…

En réalité, ils se sont rendus compte que la patiente était simplement atteinte d’un syndrome on ne peut plus rare, qui fait que son corps, de par un processus de fermentation dû à la présence de sucre, et à un manque d’oxygène et d’eau dans la vessie, permet la production d’éthanol. Ainsi, les médecins ont pu comprendre la présence d’alcool dans le sang de cette femme.

urine alcool éthanol syndrome

>>> A lire aussi : Choc : des handicapés et leurs accompagnateurs aspergés d’urine pendant leur promenade !

Un syndrome très rare

Dans le monde, très peu de personnes sont touchées par ce syndrome. Cette Américaine de 61 ans est même la première patiente à être officiellement reconnue comme victime de cette pathologie. Cependant, des symptômes ont déjà été recensés chez d’autres personnes. Un automobiliste américain avait lui aussi, un jour, été suspecté d’avoir consommé de l’alcool, de par un résultat positif à un éthylotest. Ce dernier n’avait pourtant rien bu avant de prendre le volant.

>>> A lire aussi : Un automobiliste s’arrête au milieu de l’autoroute pour uriner pendant la nuit

Source : Slate