Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Écologie

Extinction de la vie sur Terre : On sait ce qui va détruire l’humanité !

Publié par Noémie Penot le 04 Mar 2021 à 18:00

Une étude publiée dans la revue Nature Geoscience démontre qu’on est capable d’estimer la fin de la vie sur Terre. Cette dernière commencera à perdre son atmosphère riche en oxygène pour la remplacer par du méthane dans environ un milliard d’années.

Terre

À lire aussi : Un iceberg qui fait 12 fois la superficie de Paris s’est détaché de l’Antarctique

La vie sur Terre disparaîtra dans un milliard d’années

Dans un milliard d’années, l’atmosphère de la Terre commencera à se vider de son oxygène, pour être remplacée par du méthane. D’ici cinq milliards d’années, le soleil deviendra une énorme boule rouge, et ira jusqu’à engloutir la planète Terre et la planète Mars.

Une simulation a été développée par des chercheurs, incluant des variables comme le climat, les processus géologiques et biologiques, mais aussi l’activité solaire. Pourquoi l’oxygène disparaîtra-t-il ? Car la température va augmenter. La température moyenne mondiale a augmenté de 1,2% en 2019, par rapport à sa valeur préindustrielle, entre 1850 et 1900. Elle va continuer de croître.

Lorsqu’il fera trop chaud et que les molécules de dioxyde de carbone seront décomposées par le Soleil, les niveaux de CO2 commenceront à baisser, et la couche d’ozone à s’estomper. Moins il y a de dioxyde de carbone, moins il y aura d’organismes photosynthétiques. Donc de moins en moins d’oxygène.

Les niveaux de méthane augmenteront dans l’air

Ces mêmes simulations développées par les chercheurs indiquent également que les niveaux de méthane dans l’air vont fortement croître. Associé à la baisse d’oxygène, l’extinction de la vie deviendra à ce moment là inévitable. « Nous parlons d’un million de fois moins d’oxygène qu’aujourd’hui » , déclare le Professeur Chris Reinhard au Georgia Institute of Technology au magazine New Scientist. À ce moment là, l’habitabilité de notre planète Terre riche en oxygène n’aura représenté que 20 à 30% de la durée de sa vie complète.

Dans un milliard d’années, il ne pourrait rester que des organismes anaérobies, c’est-à-dire qui n’ont pas besoin d’oxygène pour vivre, comme des bactéries. Il y a 2,4 milliards d’années, le grand évènement d’oxydation (GOE) a tué tous les organismes vivants car l’oxygène était devenu toxique. Dans un milliard d’années, les conditions pourraient être similaires à celles enregistrées lors de ce phénomène.

Source : SciencePost 

À lire aussi : Cette partie du corps contient plus de 140 000 virus !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0