Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : Pourquoi a-t-on peur du noir ?

Publié par Lauryn Bikile le 09 Fév 2022 à 13:52
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Chaque jour, le TDN vous propose une nouvelle information insolite que vous ne connaissiez probablement pas. Des connaissances dont vous pourrez vanter les mérites lors de soirées entre collègues ou de repas de famille.

Après s’être questionné sur la raison pour laquelle on sent quand quelqu’un nous observe, nous nous intéressons maintenant aux raisons qui expliquent notre peur du noir. À votre avis, pourquoi a-t-on peur du noir ? 

La suite après cette publicité

 

Le saviez-vous peur du noir

La suite après cette vidéo

Pourquoi a-t-on peur du noir ?

La suite après cette publicité

Combien d’enfants ont déjà dit à leurs parents « N’éteint pas la lumière » ou même à l’heure actuelle, combien d’adultes n’aiment pas dormir la lumière éteinte ? Beaucoup ! Alors aujourd’hui nous allons vous « éclairer » sur cette angoisse. 

La peur du noir s’explique tout simplement par l’altération de notre repère sensoriel dominant qui est la vision. Lorsqu’on est dans l’obscurité, on développe automatiquement un autre sens qui est celui de l’audition. Et ainsi, on oublie la réalité et on laisse place à notre imaginaire.

Bien souvent, lorsque l’on va entendre le parquet craqué dans le noir ou tout autre bruit suspect, on va penser à un fantôme, à un cambrioleur ou autres. En réalité, la nuit n’est pas seulement absence (de lumière) mais dans ce cas-là, elle est aussi « présence« .

La suite après cette publicité

Cette peur du noir apparaît à l’âge de 18 mois car à cet âge-là, on vit une étape importante du développement psychomoteur. De fait, une fois dans le noir, le sentiment d’abandon que l’on ressent est exacerbé. De plus, le manque de lumière perturbe notre rapport à l’espace, notamment lorsqu’étant bébé, on souhaite sortir de notre lit tout seul par exemple. Et ce qu’il est très important de savoir, c’est que cette peur du noir disparaît normalement vers 6 ans mais que notre instinct de survie nous pousse à nous méfier de l’obscurité tout au long de notre vie.

L’anthropologue Jacques Galinier a d’ailleurs affirmé que « Dans toutes les cultures ayant fait l’objet d’études approfondies, la nuit est associée au danger » . C’est un danger que nous imaginons ou qui s’avère réel quelques fois. Pour beaucoup, dans l’obscurité les corps et les biens matériels sont plus propices à des agressions et à des vols.

Ce qu’il ne faut surtout pas oublier, c’est qu’en Occident, influencé par les pensées chrétiennes, les gens ont toujours eu tendance à lier la nuit aux ténèbres, au péché et à la mort.

La suite après cette publicité

Malheureusement, il reste encore beaucoup de personnes qui, bien qu’elles soient devenues adultes aient encore cette peur du noir, voire même qui ont développé une phobie du noir appelée nyctophobie. Et bien souvent, cela est dû à un traumatisme lié à l’enfance, à un cambriolage qu’elles ont vécu la nuit ou suite à un deuil entre autres.

Dans ces cas-là,  il est bien évidemment important de consulter un psychologue car des solutions efficaces existent.

 

La suite après cette publicité

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES ICI 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.