Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Musique

Mort d’une célèbre chanteuse française bien connue des plus petits mais aussi des grands !

Publié par Romane TARDY le 01 Déc 2020 à 14:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après la mort d’une célèbre actrice (voir ici), une artiste féminine très populaire vient aussi de nous quitter. Star dans les années 1960 et 1970, Anne Sylvestre est une figure de proue de la chanson pour enfants. La chanteuse féministe est décédée d’un AVC à 86 ans.

La suite après cette publicité
Anne Sylvestre

A lire aussi : Patrick Bruel frôle la mort : les terribles révélations

Une célèbre chanteuse française décédée

La suite après cette vidéo

Une célèbre chanteuse française nous a quittés. Anne Sylvestre, de son vrai nom Anne-Marie Thérèse Beugras, est décédée des suites d’un AVC à 86 ans. C’est son attaché de presse de toujours Sébastien d’Assigny qui a annoncé la mauvaise nouvelle.

La suite après cette publicité

Née à Lyon, la chanteuse avait débuté sa carrière dans un cabaret de la rive gauche de Paris à 23 ans. Elle est devenue très populaire dans les années 60 et 70. Elle a produit de nombreuses comptines pour enfants et notamment les Fabulettes. Ces comptines tendres et drôles, comme Douze petits cochonsConfiture ou cornichon, Sureau sureau ou encore Chat, c’est toi l’chat, ont traversé les générations. « J’ai l’impression d’avoir été un peu le doudou de pas mal d’enfants. Je suis très fière de ça parce que j’ai su leur donner une matière, des notions » , avait-elle confié.

Une artiste engagée

Dans ses chansons pour adultes, elle se montrait comme une véritable artiste engagée. Elle a été l’une des premières femmes de la chanson française à écrire ses propres textes. Elle s’est beaucoup intéressée à la condition des femmes et se revendiquait comme « chanteuse féministe« . Elle avait notamment chanté Non, tu n’as pas de nom en 1974 sur le choix d’avorter. La chanson est parue un an avant la loi Veil qui autorise l’interruption volontaire de grossesse. Elle a précédé de nombreux autres débats de société notamment avec la chanson en 2007 Gay marions-nous alors que la loi n’est passée qu’en 2013. La chanteuse assumait totalement ses propos : « Je suppose que ça m’a freinée dans ma carrière parce que j’étais l’emmerdeuse de service, mais ma foi, si c’était le prix à payer » . 

La suite après cette publicité

Elle a travaillé jusqu’à la fin. En effet, elle avait une tournée de prévue en 2021 pour son spectacle Nouveaux Manèges, avec notamment quatre dates à La Cigale.

Source : France Info

A lire aussi : Mort d’une célèbre chanteuse française !

La suite après cette publicité