Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Si le gars me parle comme ça, je lui mets une droite » : Christophe Willem furieux sur le sujet de sa sexualité !

Publié par La rédaction le 04 Oct 2022 à 10:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est un Christophe Willem sûr de lui et un tant soit peu énervé qui s’est présenté dans le studio de la radio RTL ce samedi 1er octobre. En effet, régulièrement pointé du doigt au sujet de sa sexualité, le chanteur en a visiblement plus que marre. Et il l’a fait savoir ! Interrogé par les journalistes, il a alors confié son ras-le-bol, prenant comme exemple une interview qu’il a pu donner il y a désormais quelques années…

Christophe Willem, à la limite de la violence ?

Dans son discours, Christophe Willem ne fait pas dans la dentelle. Et on comprend pourquoi… Depuis plusieurs années, le chanteur ne cesse d’être questionné sur sa véritable sexualité. Gay, hétéro, bisexuel ? Les questions fusent dès lors qu’il accepte de se livrer au jeu de l’interview. Invité du micro de la radio RTL ce samedi 1er octobre, l’occasion était parfaite pour sortir les griffes, une bonne fois pour toutes.

« Un jour, quelqu’un a passé trois ou quatre minutes, et c’est très long en radio, à faire tout un sketch en disant que j’étais comme Freddie Mercury et que j’allais attendre 28 ans pour enfin baiser avec des mecs », explique-t-il alors, confiant à quel point cet épisode l’avait littéralement choqué à l’époque. Forcément, son personnage peut malheureusement interpeller les petits esprits indiscrets, bien loin de la simple curiosité. Mais pour Christophe Willem, aujourd’hui, c’en est trop.

christophe willem sexualite coup gueule droite

Il tenait à clarifier les choses

Au micro de RTL, Christophe Willem a ainsi montré que la fatigue commençait à l’atteindre quant aux questionnements sur sa sexualité. Gare à celui qui, à l’avenir, se risquerait donc aux sous-entendus les plus indiscrets : « Dans la rue, le mec me parle comme ça, je lui mets une droite. Remettons les pendules à l’heure. On peut être efféminé et se faire respecter ». Le message est-il définitivement passé ? Rendez-vous à la prochaine interview du chanteur pour connaitre la suite !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0