Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Claude François : cette rumeur sexuelle autour de sa mort qui fait beaucoup de bruit !

Publié par Claire JONNIER le 13 Août 2020 à 17:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Encore aujourd’hui, Claude François est un artiste plein de mystères que les journalistes ont du mal à percer. Et le pire, c’est certainement celui qui entoure les causes de sa mort. D’ailleurs, dans un documentaire diffusé sur W9 ce mercredi 12 août, c’est l’occasion de revenir sur une incroyable rumeur propagée lors de son décès.

>> À lire aussi : Mort de Claude François : Michel Drucker accuse son entourage

Claude François : une rumeur folle

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Ce mercredi 12 août, W9 diffuse un documentaire intitulé Claude François, les derniers secrets. Car il faut dire qu’encore aujourd’hui, l’artiste reste une personnalité pleine de mystère. Et si récemment, tout le monde apprend l’existence de sa fille cachée, les circonstances qui entourent son décès restent tout de même très opaques, du moins à l’époque !

En effet, en 1978, lorsque les Français apprennent qu’il est décédé par électrocution, ils n’en croient pas leurs oreilles ! Rapidement, des rumeurs circulent avec notamment, une crise cardiaque lors d’une partie de jambes en l’air, une relation avec un travesti dans le bois de Boulogne ou alors, un suicide et même une overdose ! La pire théorie reste certainement celle du vibromasseur à la place de la fameuse ampoule.

claude francois

>> À lire aussi : La mère de la fille cachée de Claude François fait des révélations troublantes sur sa relation avec le chanteur (vidéo)

La théorie du vibromasseur !

Les circonstances de la mort de Claude François paraissent tellement « stupides » qu’à l’époque, c’est la théorie du vibromasseur qui est retenu par l’opinion publique. Une théorie que balaye d’un revers de la main sa sœur, Josette François. « Certains adorent le rendre désaxé. D’autres ont dit qu’il était homo, ce qui n’était pas le cas. Et quand bien même, ce n’est pas un péché ! On lui a aussi donné l’image d’un maniaque du sexe… C’est vrai qu’il aimait les femmes, je ne peux pas le nier, mais pas au point de raconter autant d’histoires. Sa mort est stupide. C’est un accident.»

Quant aux policiers en charge de l’enquête, il fait une déclaration sans équivoque ! « Il s’était mis debout pour redresser l’applique. Il y avait plein d’eau autour de la baignoire. Et l’applique était décollée du mur et pendait. Il a glissé sa main derrière l’applique et a touché les fils électriques. Il est bien mort par électrocution comme l’ont confirmé le médecin légiste et l’inspecteur de permanence du commissariat de quartier.» Un secret de moins…