Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Salt Bae : La face cachée de sa fortune

Publié par Hannah Maline le 07 Mai 2023 à 15:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Salt Bae est sans doute le plus célèbre boucher turc du monde. Devenu célèbre pour sa façon d’assaisonner la viande, il est devenu un phénomène sur les réseaux sociaux. Pourtant, il se pourrait que sa célébrité cache un personnage bien plus amer.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Salt Bae génie ou arnaque ? » : les additions à plusieurs milliers d’euros laissent perplexe !

Salt Bae, de son véritable nom Nusret Gökçe, est littéralement tombé amoureux de la cuisine. Il a donc fait des études dans ce domaine et a obtenu un diplôme en nutrition. Dans les années 2000, il a ouvert sa première entreprise alimentaire.

L’homme d’origine turque est désormais connu à travers le monde entier et comptabilise 51.7 millions d’abonnés sur Instagram. Il a réussi à passer d’un modeste début à la gestion d’un véritable empire mondial de la restauration. Sa fortune personnelle est estimée à plus de 45 millions d’euros.

La suite après cette publicité
salt bae

Cet ancien apprenti boucher profite d’un train de vie luxueux avec des vols en jet privé ainsi qu’une belle collection de voitures qui s’élèverait à un million d’euros.

La suite aprés cette video

À 39 ans, Gökçe possède une chaîne de 22 steakhouses Nusr-Et dans les meilleurs coins du globe.

La suite après cette publicité

Mais comment Salt Bae parvient-il à gagner autant ?

Salt Bae est également connu pour proposer des repas à des prix exorbitants. Son restaurant à Knightsbridge lui a rapporté près de 8 millions d’euros dès les quatre premiers mois d’ouverture, malgré plusieurs mauvaises critiques.

Dans son restaurant situé à New York, le client doit s’attendre à déverser un peu moins de 300 euros pour un « Golden Burger » .

La suite après cette publicité

Des prix jugés excessifs, mais qu’il n’a pas peur de dévoiler publiquement. En effet, le boucher turc a partagé avec ses abonnés une addition extrêmement salée en novembre 2022. Celle-ci s’élevait à 161 400 euros, soit une table de 14 personnes et qui équivaut à 11 530 euros par tête. Son unique justification est « la qualité n’est jamais chère » .

À lire aussi : Charles III plus riche qu’Elizabeth II : L’immense fortune du roi dévoilée, Buckingham dément

Mais que cache réellement cette fortune ?

La suite après cette publicité

Au fil des années, sa richesse et sa personnalité particulière l’ont transformé en une caricature. Mais derrière ce personnage, Gökçe est devenu la définition même d’un tyran vénal.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nusr_et#Saltbae (@nusr_et)

La suite après cette publicité

En effet, aujourd’hui sept poursuites envers le boucher sont encourues dans deux villes, l’accusant de voler les pourboires de ses salariés, de discrimination sexuelle et raciale et d’avoir à maintes reprises enfreint le droit du travail.

Il est allé jusqu’à menacer de mort un de ses serveurs, ce qui lui a valu une lourde amende par un tribunal pénal en Turquie.

Plusieurs de ses anciens employés sont complètement terrifiés par lui. Ils le qualifient même de dictateur pour qui la célébrité lui est monté à la tête. Selon certains d’entre eux, travailler pour Gökçe revient à participer aux Hunger Games.

La suite après cette publicité

Pour eux, sa présence crée une atmosphère de peur et de pression, où n’importe quel minuscule faux pas pourrait leur causer de gros ennuis avec leurs supérieurs ou Gökçe lui-même.

L’avocat représentant Gökçe et ses restaurants a offert cette déclaration : « Les allégations ne sont vraiment rien de plus qu’un remaniement des anciennes poursuites où les réclamations ont été contestées et ont depuis longtemps été réglées. Malheureusement, les restaurants de renom et les chefs populaires sont souvent la cible de revendications salaces et sans mérite. Nusret n’est pas différent » .

À lire aussi : Un célèbre chef cuisinier disparait à l’âge de 46 ans

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.