Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Je n’ai plus de nez, donc tout paraît gros » : Ophélie Winter victime d’une agression qui l’a défigurée

Publié par Elodie GD le 13 Mai 2023 à 12:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lors d’un entretien avec Télé Loisirs, Ophélie Winter s’est souvenue d’un moment particulièrement compliqué de sa vie. Au cours d’un cambriolage, la chanteuse a été victime d’une violente agression. Une agression qui la hante encore aujourd’hui.

>> A lire aussi : Sourire aux lèvres, Ophélie Winter s’affiche avec son nouveau compagnon

La suite après cette publicité

Ophélie Winter défigurée

Elle ne s’en remet pas. Il y a quelques années de cela, le domicile d’Ophélie Winter a été dévalisé. Au cours du cambriolage, la jolie blonde a été violemment agressée par les pillards.

La suite après cette vidéo

Non contents de la dépouiller, ces derniers n’ont pas hésité à la frapper au visage à coups de barre de fer. Résultat : la chanteuse a perdu son nez. « J’ai perdu mon nez pendant cette agression » , explique-t-elle simplement.

La suite après cette publicité
Ophélie Winter

>> A lire aussi : « Je te verrai quand je serai là-bas » : Ophélie Winter rend un hommage douteux à Coolio

« Ça a échoué »

La suite après cette publicité

Durant plusieurs années, elle a espéré que les choses puissent être réparées. Malheureusement, malgré toutes les opérations chirurgies visant à remodeler son visage, les praticiens sont unanimes : il lui sera impossible de récupérer son nez.

« Ça a échoué » , a déploré l’artiste. « J’avais l’espoir d’être opérable, mais le greffon au niveau de mon nez n’a pas tenu. J’ai encore vu un spécialiste à Paris il y a quelques mois qui me l’a confirmé. Je l’accepte, mais ce qui est dur, c’est de ne pas se reconnaître » , a-t-elle poursuivi.

Si elle a eu du mal digérer l’annonce, Ophélie Winter a réussi à aller de l’avant. « Ça a pris du temps pour que je me reconnaisse. On a l’impression que j’ai des pommettes et une bouche énorme, mais c’est juste que je n’ai plus de nez, donc tout paraît gros. C’est un peu dur à vivre, mais c’est comme ça ! […] Ça a été très dur à vivre pendant deux ans, et puis à un moment donné, j’ai décidé de voir le verre à moitié plein et de m’estimer heureuse d’être en vie, d’avoir deux bras et deux jambes » , a-t-elle lâché.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : « Loin du stress métropolitain » : Ophélie Winter a enfin retrouvé la foi