Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Je suis passé de 90 à 75 kilos » : Guillaume Durand fait de lourdes confidences sur son can*er (vidéo)

Publié par Elodie GD le 19 Jan 2023 à 14:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Son combat contre le can*er a été un vrai traumatisme. Ce 18 janvier, le journaliste Guillaume Durand s’est confié au sujet de sa maladie sur le plateau de Jordan Deluxe.

>> A lire aussi : Catherine Matausch face au can*er : la journaliste donne des nouvelles

Le combat acharné de Guillaume Durand

Invité dans l’émission Chez Jordan, Guillaume Durand a abordé de nombreux sujets avec l’animateur Jordan De Luxe. Parmi eux, son combat contre le can*er de la mâchoire. Une épreuve dont il se souvient encore dans les moindres détails, et qui lui a laissé des séquelles à vie.

« Ils m’ont opéré. C’était après les fêtes… Je ne souhaite à personne de vivre ça » , se souvient-il. « Je pense que le fait d’avoir été très sportif, ça m’a énormément aidé. Parce que l’opération a duré 10, 11 heures et fallait encaisser » , analyse le journaliste.

Dans le même temps, il évoque sa grosse perte de poids. « Je suis passé de 90 à 75. […] On était au lendemain des fêtes et les gens sont assez angoissés de grossir, et ils ont raison parce qu’on a l’impression de perdre son identité. Mais je peux vous dire qu’à l’envers, c’est horriblement angoissant de voir qu’on perd du poids de manière inexorable. Vous arrivez le mardi, vous vous pesez, vous voyez 85 (kilos), vous vous pesez le vendredi, vous voyez 82 (kilos). Et vous dites : où ça va s’arrêter » .

>> A lire aussi : En larmes, pour la première fois, la sœur de Florent Pagny s’exprime sur son can*er

« J’avais peur de ne même pas pouvoir ouvrir la bouche »

Déterminé à se rétablir rapidement, Guillaume Durand n’a pas hésité à braver l’autorité des infirmières. Il s’en souvient avec amusement : « Très peu de temps après avoir été opéré, je me suis forcé à sortir avec les infirmières qui gu**laient, pour aller courir dans la rue… alors que j’avais la jambe ouverte. Parce qu’ils m’ont mis la jambe à la place de la mâchoire » .

Malgré cette épreuve, il a pu reprendre le travail. Pourtant, Guillaume Durand avoue avoir eu peur au départ. « Au début, quand j’ai recommencé […] j’avais peur de ne même pas pouvoir ouvrir la bouche. […] J’adorais chanter des c*nneries, je ne peux plus, parce que j’ai la voix qui déraille. J’avais peur, au début, que ça se coince » , explique-t-il. « La rééducation c’est de vivre » , a-t-il conclu avec émotion.

>> A lire aussi : Après s’être battu contre un can*er des test*cules, ce célèbre footballeur a repris l’entraînement !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0