Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Gwyneth Paltrow : sa bougie à l’odeur de « son vagin » dans une tourmente judiciaire

Publié par Quentin VIALLE le 21 Oct 2021 à 9:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il y a quelques années, Gwyneth Paltrow annonçait la création de sa marque Goop avec des produits et accessoires dédiés au bien-être. Parmi eux, des bougies parfumées à « l’odeur du vagin » de la star. Récemment, un américain ayant acheté une de ses bougies a affirmé qu’elle aurait explosé quelques heures après avoir l’avoir allumée. Ce dernier a décidé de porter plainte et réclame plusieurs millions d’euros.

Goop : Gwyneth Paltrow et sa fameuse bougie à l’odeur « de son vagin »

Vous avez peut-être déjà entendu parler de Goop, une marque créée en 2008 par Gwyneth Paltrow, nièce du célèbre réalisateur Steven Spielberg. A travers son site internet, la marque aborde certains thèmes comme la cuisine, la mode, la beauté ou encore la santé. Mais elle commercialise également certains produits de bien-être. Des produits parfois très surprenants.

En effet, l’année dernière, la comédienne de 49 ans a lancé sur son site internet des bougies sentant littéralement « comme son vagin ». Commercialisées pour la modique somme de 75 dollars, ces bougies se sont, au départ, vendues comme des petits pains.

Gwyneth Paltrow : sa bougie à l'odeur de son vagin au coeur du scandale

@Gwynethpaltrow

>>> A lire aussi : Gwyneth Paltrow : elle se fait clasher par Marion Cotillard sur ses bougies senteur vagin !

La marque de la comédienne attaquée en justice

Seulement voilà, les bougies à l’odeur du vagin de Gwyneth Paltrow se retrouvent aujourd’hui au cœur d’un véritable bad buzz. La raison ? Un américain aurait porté plainte, accusant cette bougie d’avoir provoqué un incendie dans sa chambre trois heures après l’avoir allumée.

Pourtant, sur le site de la marque, il est indiqué que la bougie ne doit pas être allumée durant plus de deux heures. Il estime toutefois que cette recommandation est « insuffisante » et juge le produit « dangereux ». Il a par ailleurs décidé de porter plainte, réclamant la somme de 5 millions de dollars de dommages et intérêts. « Cette plainte n’a rien de sérieux. (…) Nous défendons les marques que nous distribuons et la sécurité des produits que nous vendons », s’est défendue la marque.

>>> A lire aussi : Kylian Mbappé : Cette sombre affaire de drogue qui le tourmente

Source : Voici