Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Je rêvais d’avoir une forte poitrine » : Vanessa Paradis revient sur son plus gros complexe

Publié par Léa Lecuyer le 26 Avr 2023 à 19:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors qu’elle fait sa première apparition dans L’école des fans, Vanessa Paradis est devenue une artiste aux multiples casquettes. Toutefois, si la quinquagénaire a rencontré le succès au long de sa carrière, celle-ci n’a pas été épargnée par les complexes qu’elle développera notamment vis-à-vis de sa petite poitrine.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Lorie et Garou, Vanessa Paradis et Florent Pagny : Ces couples de stars français qu’on a oubliés

Une carrière bien remplie

Lancée dans les années 80 grâce à son tube Joe le Taxi, Vanessa Paradis n’en a pas fini de nous surprendre. À la fois chanteuse, mannequin et actrice, elle est aujourd’hui à l’affiche de la pièce Maman créée par son mari Samuel Benchetrit. Tentant sa chance sur les planches, le public peut maintenant la retrouver dans le célèbre théâtre Edouard VII à Paris, après une première tournée réussie.

La suite après cette publicité
La suite aprés cette video

Faisant la promotion de son nouveau projet, elle a d’ailleurs offert au micro de France Inter quelques révélations au sujet de sa carrière et sur son intimité, ce lundi 17 avril. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne choisit pas ses modèles par hasard.

En effet, dès son plus jeune âge, la mère de Lily-Rose Depp a été influencée par l’actrice Marilyn Monroe« Elle me fait beaucoup de choses Marilyn ! Je l’ai découverte d’abord en photo, très petite. Il y avait, dans la bibliothèque de mes parents ce que je n’ai pas lu et dont j’ai seulement regardé les photos, mais ça m’a bouleversée. Tant de grâce et de féminité, j’ai été captivée« , a-t-elle avoué.

Une féminité qui est loin de l’avoir laissé indifférente et qu’elle a tenté d’incarner au fil de sa vie« Je suis restée attachée à ce regard, à ce sourire et à cette féminité de dingue« , confie-t-elle avant de poursuivre : « Elle m’a beaucoup appris, dans la manière de se mouvoir, de se présenter sur scène, de danser, d’assumer sa féminité ».

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Si on a pas de talent » : Marion Cotillard s’exprime sur Lily-Rose Depp, la « fille de »

Vanessa Paradis
Vanessa Paradis @ DR

Le rêve de Vanessa Paradis d’avoir une poitrine généreuse

La suite après cette publicité

Et si Marilyn Monroe était cantonnée au rôle de la blonde torride, la star était bel et bien une icône féministe de son époque. Dénonçant déjà les « loups » de l’industrie hollywoodienne, elle a notamment invité les femmes à s’émanciper.

Pourtant, Vanessa Paradis a subi les conséquences de cette première image glamourisée de l’artiste. Femme sulfureuse aux formes généreuses, l’interprète de Divine idylle était loin de correspondre physiquement à son idole.

« À 14 ans, moi j’avais terriblement envie d’être une femme. Je me surmaquillais, je m’habillais très moulant. Je rêvais d’avoir une forte poitrine alors je me mettais des balconnets… Pour me sentir femme avant l’heure », explique-t-elle.

La suite après cette publicité

Fort heureusement, la chanteuse de 50 ans a appris au cours du temps à accepter ses complexes. Une déconstruction du cliché de la femme idéale, qui pourrait également permettre aux autres de ne plus avoir honte de leur corps.

À lire aussi : Lily-rose Depp au plus mal : le procès de son père et Amber Heard vient de l’anéantir

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.