Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Jonathann Daval : que devient le meurtrier ? Ses avocats donnent de ses nouvelles dans TPMP (vidéo)

Publié par Justine le 26 Mai 2021 à 11:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Condamné à 25 ans de prison pour le meurtre d’Alexia Fouillot, Jonathann Daval va être transféré dans une « maison centrale ». Invités à TPMP, ses avocats donnent de ses nouvelles. Découvrez ce que devient le meurtrier dans la vidéo ci-dessous :


>>> À lire aussi : Jonathann Daval : sa mère choquée après sa visite en prison

Que devient Jonathann Daval ?

Condamné à 25 ans de prison le 21 novembre dernier pour avoir tué sa femme, Jonathann Daval a passé 3 ans en isolement dans la maison d’arrêt de Dijon. Il est aujourd’hui transféré dans une « maison centrale ».

Invités le 25 mai sur le plateau de TPMP, les avocats Me Randall Schwerdorffer et Me Ornella Spatafora ont donné des nouvelles de Jonathann Daval. Ces derniers ont rencontré sa mère « qui lui rend visite régulièrement ». Ils révèlent qu’ « Il est dans un centre d’évaluation ». En effet, Daval n’est « plus à l’isolement depuis quelques semaines. Il côtoie d’autres détenus et ça se passe très bien », affirme l’avocate.

>>> À lire aussi : Double meurtre dans les Cévennes : Le meurtrier dévoile les raisons de son passage à l’acte

La vérité sur l’affaire Daval

Malgré tout, l’avocate pointe du doigt la médiatisation de l’affaire qui « a entraîné l’isolement et les seuls contacts qu’il avait ont été sa famille, ses avocats et les agents de l’administration pénitentiaire »Elle défend son client sur le plateau de TPMP : « Il a un comportement irréprochable. Sa cellule est le reflet de sa personnalité ».

La discussion s’étend sur le début de l’affaire. Les avocats pensaient Jonathann Daval innocent, avant de découvrir des éléments accablants dans la presse. Mais les avocats expliquent en quoi consiste leur travail : « ne pas être là pour le juger. On ne cautionne pas l’acte, on ne défend pas son crime. On le défend lui. Tout comme sa mère, on l’approche sans jugement ».

>>> À lire aussi : Magali Blandin : son mari avait écrit un scénario terrifiant préméditant le meurtre sa femme

Source : Closer
close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.