Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Julia Vignali : comment elle a suivi son cambriolage « en direct »

Publié par FJ le 02 Avr 2023 à 21:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Julia Vignali a connu une belle frayeur au mois de février dernier. La journaliste de Télématin ainsi que son mari, le comédien Kad Merad se sont fait cambrioler dans leur appartement situé dans le premier arrondissement de Paris.

Lors de ce dernier, les malfaiteurs sont repartis avec un butin estimé à 200.000 euros. Un vol qu’elle a suivi en direct comme elle l’a confié à Paris Match mercredi 29 mars 2023.

La suite après cette publicité
julia vignali cambriolage domicile

© Capture d’écran France 2 – Télématin

>>> À lire aussi : « J’ai un très beau modèle à la maison » : quand Julia Vignali chambre Kad Merad, son compagnon, en direct

Belle frayeur pour Julia Vignali

La suite après cette vidéo

C’est une situation qui personne ne souhaiterait vivre. Avoir affaire à un cambriolage. C’est malheureusement une situation à laquelle la journaliste de Télématin, Julia Vignali a dû faire face en février dernier. Comme l’annonçait Le Parisien, elle a été victime d’un cambriolage à son domicile qu’elle partage avec l’acteur Kad Merad, dans le 1er arrondissement de la capitale.

La suite après cette publicité

Un vol qui n’a duré que quelques minutes mais qui a tout de même permis aux voleurs de s’emparer du butin de 200.000 euros.

>>> À lire aussi : À quelques jours de la rentrée télévisuelle, Julia Vignali apparaît resplendissante sur les réseaux

Un cambriolage suivi en direct

La suite après cette publicité

Et malheureusement pour Julia Vignali, elle a absolument tout suivi, impuissante face à une telle situation. En effet, dans une interview accordée à Paris Match mercredi 29 mars 2023, la journaliste a fait savoir qu’elle avait suivi le cambriolage en « direct » : « La première chose que j’ai faite, c’est de vérifier que les enfants, que je géolocalise, qui l’ont accepté et le savent, n’étaient pas à proximité de l’appartement. C’était la priorité. J’imagine que c’est très choquant de rentrer chez soi et d’imaginer tout ce qu’ils ont pu faire. Moi au moins, en ayant vu, je ne fantasme pas. Je voyais les trois mecs à la maison, en train de piller consciencieusement deux trois trucs. Mais rien à faire, je ne suis pas matérialiste. »

>>> À lire aussi : « Arrêter le s*xe » : Julie Vignali met mal à l’aise Thomas Sotto (vidéo)