Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Mort de Diego Maradona : les terribles révélations de l’autopsie

Publié par Claire le 24 Déc 2020 à 11:34

Le 25 novembre dernier, c’est une légende du football qui s’éteint. À l’âge de 60 ans, Diego Maradona décède sur son lit d’hôpital. Un décès mystérieux puisque le n°10 argentin venait récemment de se remettre d’une opération. Immédiatement, le médecin est pointé du doigt alors que de l’autre côté, des rumeurs sur sa consommation effrénée de drogues refont surface. Et finalement, l’autopsie vient de livrer le fin mot de l’histoire.

>> À lire aussi : Infidélité, enfants non reconnus… : la vie sentimentale et familiale agitée de Diego Maradona

Mort de Diego Maradona : un décès mystérieux

Récemment, Diego Maradona avait été admis à l’hôpital pour une opération du cerveau. Rapidement, les médecins parviennent à résorber l’hématome et le joueur argentin apparaît tout sourire sur son lit d’hôpital. Mais malheureusement, le 25 novembre dernier, la légende s’éteint à midi, heure locale. Un décès aussi étrange que suspect et qui bien évidemment, fait l’objet de nombreuses rumeurs.

Les premières pointent vers une consommation effrénée de drogues de la part du joueur habitué des frasques et des scandales. Or, les premiers résultats toxicologiques ont permis d’exclure cette piste puisque visiblement, le joueur avait plutôt cédé aux antidépresseurs qu’à la marijuana. Quant aux causes réelles du décès, elles viennent à peine d’être publiées !

mort-de-diego-maradona-les-causes-du-deces-enfin-revelees

>> À lire aussi : Mort de Diego Maradona : Son médecin impliqué ? Une enquête est ouverte

Le médecin pointé du doigt !

Le résultat de l’autopsie permet de conclure à un « œdème pulmonaire aigu secondaire à une insuffisance cardiaque chronique exacerbée. » Ce qui sous-entend qu’a priori, il n’aurait pas reçu le traitement approprié pour pouvoir soigner ses problèmes cardiaques. Alors évidemment, la famille se retourne une nouvelle fois vers le médecin, Leopoldo Luque, actuellement poursuivi pour homicide involontaire.

Le souci, c’est qu’apparemment rien n’a été fait pour que le joueur puisse se remettre de son opération. Déjà au niveau de son domicile puisqu’on constate l’absence de défibrillateur ou d’une ambulance prête à le conduire aux urgences. Autre fait étrange, l’infirmière confirme que le joueur dormait tranquillement à 6h30 du matin avant de se rétracter sous les menaces de son employeur… Quant au médecin, il déclarera que Diego Maradona était bien plus qu’un patient puisqu’il le décrit « comme un père » et un « ami. » Ce sera maintenant à la justice de trancher.

Source : Sports.fr