Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Muriel Robin au plus mal… la grave blessure

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 01 Nov 2023 à 9:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans les colonnes Télé 7 Jours, Muriel Robin a, une nouvelle fois, évoqué l’homophobie dans le milieu du cinéma français. La comédienne n’a visiblement pas changé d’avis sur la question.

À lire aussi : « Valait mieux pas attendre d’amour » : Émue, Muriel Robin tacle de nouveau Pierre Palmade

C’est sur le plateau de Quelle époque !, le 16 septembre dernier, que Muriel Robin a décidé de dénoncer l’homophobie dans le cinéma. Selon ses propos, son homosexualité a constitué un obstacle pour sa carrière dans le 7e art. En effet, les producteurs ont préféré se passer d’elle plutôt que de mettre en péril leurs films. Sa déclaration face à Léa Salamé a alors fait l’effet d’une bombe.

Au micro de nos confrères de Télé 7 Jours, l’humoriste de 68 ans a, une fois encore, évoqué cette discrimination dont elle s’estime victime. Fidèle à réputation, elle n’y est pas allée avec le dos de la cuillère.

Muriel Robin persiste et signe

De la star de TF1 Christophe Beaugrand aux chroniqueurs de TPMP en passant par son ancien agent Dominique Besnehard, bon nombre de personnalités ont réagi aux propos de la native de Montbrison. Il y a ceux qui ont critiqué la comédienne pour sa déclaration. D’autres ont cependant affiché publiquement leur soutien à la sexagénaire.

En couverture d’un magazine, pour la première fois, avec sa femme Anne Le Nen, Muriel Robin a accordé une interview à Télé 7 Jours. L’occasion pour elle de faire des révélations sur la série Master Crimes. À titre d’information, elle donne la réplique à son épouse dans cette création originale signée TF1. Par ailleurs, elle est revenue sur ses propos concernant l’homophobie au cinéma.

« Je pense que cela y a contribué », a confié celle qui a prêté ses traits à un personnage dans Yeux Grands Fermés. Et de poursuivre :

« Ça m’a fait très mal mais, une fois que j’ai dit ça, ça vaut le coup d’y réfléchir et de se dire que, en effet, je suis la seule à l’avoir dit et à ne pas faire de cinéma (…) Jamais je ne baisserai la tête ! Dans les temps difficiles que nous traversons, montrer l’amour ne peut que faire du bien »

Muriel Robin
Muriel Robin @ France Télévisions

À lire aussi : « J’étais à bout » : Muriel Robin se livre sur sa tentative de suicide

« Qui décide de ce qui est désirable ou pas ? »

Continuant sur sa lancée, Muriel Robin a fait des révélations sur ses projets à la télévision. L’ancienne amie de Pierre Palmade n’a ainsi pas tari d’éloges pour le groupe TF1. En revanche, elle a dressé un portrait peu reluisant des professionnels du cinéma qui ont choisi de lui tourner le dos.

« Mon homosexualité indiffère la télévision, qui m’a donné de très beaux rôles, tel celui de Jacqueline Sauvage, qui a attiré plus de 7 millions de téléspectateurs, sur TF1, en 2018 (…) Ça pose donc une question simple : qui décide de ce qui est désirable ou pas ? De toute évidence, ce qui « font » du cinéma décident que je n’y ai pas ma place. Ceux qui « font » de la télé me confient des rôles »

À lire aussi : Muriel Robin fait une excellente blague au sujet de son testament

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER