Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Orelsan crée la polémique en devenant la nouvelle égérie d’un parfum Dior

Publié par Hannah Maline le 29 Avr 2023 à 7:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Casser la barrière des genres en rendant le parfum mixte et unisexe : telle est la mission du nouveau parfum Dior. Pour sa nouvelle campagne, le marque de luxe Dior a fait appel à plusieurs célébrités. Parmi elles, le rappeur caennais Orelsan a été contacté pour faire la promotion du parfum Gris Dior.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Jena Lee dévoile le nom du rappeur pour qui elle a écrit la chanson « J’aimerais tellement »

Ce n’est pas la première fois qu’Orelsan et la maison Dior collaborent ensemble. L’année dernière, la marque avait réalisé ses costumes de scène à l’occasion de la tournée pour son album Civilisation. Cette fois, la marque de luxe a choisi le rappeur français comme nouvelle égérie pour son parfum Gris Dior. On peut voir l’artiste dans plusieurs vidéos promotionnelles de cette eau de parfum qui se veut mixte.

À ses côtés, un casting 5 étoiles a été concocté, notamment Jenna Ortega, actrice principale de la série Mercredi ou encore Maya Hawke et Joseph Quinn deux acteurs de la série culte The Stranger Things.

La suite après cette publicité

Orelsan : une carrière grimpante

En 2022, le rappeur caennais a explosé tous les records suite à la tournée de son album Civilisation. L’artiste a ainsi dépassé Johnny Hallyday sur son nombre de Victoires de la musique. Cette collaboration confirme que la carrière d’Orelsan continue son ascension vers d’importants projets.

De plus, la signature en mars dernier chez Sony Music Entertainment pousse à croire que sa carrière est loin d’être en déclin, mais au contraire que de nouveaux projets pourraient être en cours de réalisation.

La suite après cette publicité
Orelsan dans la campagne Dior

Dior a opté pour la réalisation de trois vidéos publicitaires. Dans la vidéo principale, on peut voir Orelsan faire quelques apparitions, accompagné de Jenna Ortega, Maya Hawke, Joseph Quinn, Thuso Mbedu, Liu Yu Xin et Fai Khadra.

Une autre vidéo d’une quinzaine de secondes est entièrement consacrée à Orelsan. On peut le voir tout seul, avec un fauteuil au milieu de la pièce. Il s’assoit, se coiffe devant la caméra, déplace le fauteuil puis prend une chemise. Ensuite, on se retrouve face à une autre scène, celle du rappeur face à une foule de fans.

La suite après cette publicité
 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Dior Beauty Official (@diorbeauty)

La suite après cette publicité

La dernière vidéo est celle qui veut refléter au mieux l’artiste. Aucun artifice, juste l’homme décontracté que le public connaît. Il sourit, il rigole, il taquine son équipe de tournage. C’est une sorte de making-of qui permet au lecteur de retrouver la facette du rappeur qu’on connaît le mieux.

À lire aussi : Aya Nakamura devient l’ambassadrice d’une célèbre marque de luxe… et ça fait jaser !

Des avis partagés

La suite après cette publicité

L’association de la marque de luxe et du rappeur originaire d’Alençon ne fait pas l’unanimité. En effet, si certaines personnes sont fières de voir l’artiste enchaîner les réussites professionnelles, d’autres fans d’Orelsan sont assez mécontents et le font savoir sur les réseaux sociaux en citant ironiquement les paroles de ses musiques.

Plusieurs internautes ont repris sa chanson Shonen dans les commentaires de son post Instagram, montrant sa collaboration avec Dior : « J’refuse des sommes, j’refuse des chèques avec pleins d’chiffres, genre 6 ou 7. C’est mon intégrité qu’j’achète, c’est c’que j’appelle payer l’prix des rêves » . Les internautes pointent clairement du doigt cette collaboration qui, selon eux, ne ressemble pas à l’artiste qu’ils connaissent.

À lire aussi : Angèle à Coachella, les internautes furieux : « Elle se fout de la gueule du monde »