Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Il me parle pas, car je suis Antillais » : Francky Vincent victime de racisme par d’autres stars (vidéo)

Publié par FJ le 12 Jan 2023 à 16:44
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Francky Vincent ne cesse de faire parler de lui depuis quelques mois. Le chanteur des titres emblématiques et on ne peut plus osés comme Fruit de la passion, Alice ça glisse, ou encore Vas-y Francky c’est bon était invité sur le plateau de Chez Jordan. Et face au journaliste, il est revenu sur le racisme dont il a été victime tout au long de sa carrière. Découvrez la séquence dans la vidéo ci-dessous :

>>> À lire aussi : Nagui : il raconte une anecdote complètement délirante sur Franky Vincent

Francky Vincent, sa carrière récompensée

Cela faisait plusieurs mois que Francky Vincent n’avait pas fait parler de lui. Mais le 7 décembre dernier, grande nouvelle pour le chanteur guadeloupéen. Sa carrière a été récompensée puisqu‘il a été nommé Chevalier des Arts et des Lettres par la France.

Une distinction étonnante pour celui qui se qualifie de « poète sous la ceinture », qui vient souligner le rayonnement qu’il a apporté en France et dans le monde par sa musique.

>>> À lire aussi : Francky Vincent fait des confidences coquines sur sa chérie Aziza, bien plus jeune que lui !

Le chanteur face au racisme

À cette occasion, il était invité sur le plateau de Chez Jordan pour C8 ce mercredi 11 janvier 2023. L’interprète de Tu veux mon zizi est revenu face à Jordan de Luxe sur sa grande carrière qui a parfois été compliqué.

francky vincent victime racisme

© Capture d’écran C8

En effet, il a été victime de racisme par d’autres personnalités du monde de la musique : « Il y en a plusieurs. C’est pour ça, je ne peux pas en citer un, mais il y en a beaucoup qui m’ont déçu », commence-t-il par déclarer. Il ajoute ensuite : « Ce n’est pas tant par leur talent, c’est par leur attitude quand je les croise. Je ne peux pas citer. Il y en a au moins une bonne vingtaine. Il y en a qui me snobent, d’autres qui ne me parlent pas, le fait que je sois antillais, ils ont peut-être peur des Antillais«  se demande-t-il, visiblement encore marqué par cette situation.

>>> À lire aussi : Le Prince William : une sale affaire de racisme refait surface

0