Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Soprano se confie avec émotion sur son fils placé à la DDASS

Publié par Romane TARDY le 02 Avr 2020 à 12:03

Soprano, le rappeur qui a conquis le cœur des Français, s’est récemment confié sur un tragique événement de sa vie arrivé en 1995 aux micros de France TV. Avec émotion, il se confie sur le placement de son fils à la DDASS. Découvrez cette émouvante histoire dans la vidéo ci-dessous :

A lire aussi : « Il faudrait montrer des images un peu plus trash », Booba lance sa propre émission pour sensibiliser au Coronavirus et il a des idées efficaces !

Soprano a conquis le cœur des Français depuis plus de vingt ans. Remarqué aussi pour avoir été juge dans The Voice sur TF1, le rappeur Marseillais n’a néanmoins pas seulement connu le bonheur de la scène. Lors d’une interview aux micros de France TV dans l’émission Moonwalk, il revient sur sa carrière mais aussi sur un événement tragique de sa vie. Il se confie sur son enfant placé à la DDASS et qu’il n’a jamais connu.

Soprano raconte avec émotion le placement de son fils à la DDASS

A 16 ans, en 1995, sans le savoir, Soprano devient papa. Sa compagne de l’époque choisit de lui cacher la naissance du bébé qui sera alors placé à la DDASS. Il évoque cette triste histoire dans son titre Parle moi, sorti en 2007 dans son album Puisqu’il faut vivre. « J’avais des problèmes avec une ex. C’est une chanson que j’ai écrite parce que j’étais avec une fille, à l’époque, qui était tombée enceinte. Avec la peur, la société, elle avait pris l’enfant et l’avait placé à la DDASS sans me le dire. Je ne savais même pas qu’elle avait accouché. Et du coup, ça m’a marqué, parce que sur les papiers, il n’y avait pas marqué mon nom, il n’y avait rien. J’étais papa mais je n’étais pas papa » , se confie avec émotion Soprano.

Le rappeur a fait une dépression

Cette période a fait « péter les plombs » au rappeur et très énervé contre la mère. Soprano a toutefois avec le temps pris du recul et réussit à lui pardonner son geste de jeunesse. Cependant, le moral du rappeur prend alors un sacré coup : « Déjà que j’étais mélancolique, ça m’a plongé dans la dépression. Quand tu es père de famille, tu ne peux pas savoir qui est ton fils, tu ne peux pas le voir – encore aujourd’hui, je ne sais pas où il est -, c’était très, très, très difficile durant cette période-là ». Ecrire cette chanson était une façon pour le rappeur de faire sortir son chagrin mais il ne l’a jamais chanté en concert. « C’est des chansons qui te soignent, tu enlèves un truc, tu le poses là et tu peux avancer« .

La situation n’a jamais évolué car n’étant pas présent sur les papiers de la DDASS, la loi ne pourra pas l’aider. Seul son enfant pourrait un jour refaire un pas vers lui. Toutefois, aujourd’hui, le chanteur Marseillais a refait sa vie et est heureux papa de 3 enfants. 

Source : France TV

A lire aussi : Coronavirus et rap français : le rappeur MHD est contaminé en prison

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.