Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Alina Kabaeva : la compagne de Vladimir Poutine sort enfin du silence !

Publié par FJ le 24 Avr 2022 à 22:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis quelques semaines, Vladimir Poutine est sans aucun doute l’un des hommes politiques les plus détestés du monde entier après avoir lancé l’offensive russe en Ukraine alors que les chefs de l’Etat ont tenté de l’en dissuader. Mais rapidement, tous les regards se sont tournés vers Alina Kabaeva, sa puissante maîtresse, cachée en Suisse.

alina kabaeva sort silence guerre russie

Vladimir Poutine, une personnalité qui dérange

L’Europe a changé de visage le 24 février 2022. Et pour cause, depuis le début de l’année 2022, Vladimir Poutine ne cessait d’entretenir le suspens autour d’une possible invasion de l’Ukraine. Alors que tous les chefs d’Etats ont tenté de l’en dissuader, Vladimir Poutine a décidé de n’en faire qu’à sa tête et a lancé les attaques. 

Rapidement, la personnalité de Vladimir Poutine a été passée au peigne fin par les plus grands spécialistes et le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci est assez particulière. En effet, sur un coup de sang, il peut prendre une décision qui aura un impact gravissime. Le père de famille enchaîne également les conquêtes et ne s’en cache pas. 

Alina Kabaeva sort du silence

Pour preuve, il entretient une relation avec sa maîtresse Alina Kabaeva. Une relation connue de tous. Mais depuis la guerre en Ukraine, la jeune femme se fait particulièrement discrète alors qu’avant ce n’était pas le cas. Elle serait en réalité cachée en Suisse pour sa propre sécurité. 

Et elle vient tout juste de sortir du silence pour donner son avis sur la guerre en Ukraine, ordonnée par Vladimir Poutine. « Il n’y a jamais eu de page aussi honteuse dans l’histoire du sport mondial » aurait-elle déclaré selon le DailyMail, avant de poursuivre : « Ils ne se sont pas inquiétés et n’ont retiré de la compétition aucun pays qui a participé à la destruction de centaines de milliers de civils en Yougoslavie, en Irak, en Libye et en Syrie. Mais les officiels sportifs étaient très en colère quand la Russie a décidé de protéger le Donbass et Lougansk des nazis ». Une prise de position nette. 

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0