Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Un député fait un arrêt cardiaque après une bagarre au Parlement (vidéo)

Publié par Victor Adan Vergara le 08 Déc 2022 à 7:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mardi 6 décembre, une violente bagarre a éclaté au sein du parlement turc. Le débat du jour tournait autour du budget 2023 du pays. Un député, touché à la tête, a fait un arrêt cardiaque. Il est actuellement en soins intensifs. L’état de la victime est jugé comme critique.

À lire aussi : Un député épinglé pour avoir promu son vin sur les réseaux sociaux

Une bagarre éclate au sein du parlement turc

Décidément, les dérapages s’enchaînent dans les parlements du monde entier ! Il y a quelques jours, une violente bagarre a eu lieu au parlement sénégalais. Cette fois-ci, c’est son équivalent turc qui a été le théâtre d’une bagarre. Un débat animé avait lieu à propos du budget 2023 de la Turquie. Tellement animé que certains élus en sont venus aux mains.

Hüseyin Örs, le député victime d’un arrêt cardiaque

Au cours de ce violent affrontement, Hüseyin Örs, 58 ans, a été touché à la tête. Ce coup lui aurait provoqué un arrêt cardiaque. Le quinquagénaire a très vite été pris en charge. Il est actuellement placé en soins intensifs.

À lire aussi : « Tu vas la fermer ! » : Un député s’emporte à l’assemblée, le climat est très tendu (vidéo)

L’état de la victime est considérée comme critique

Aylin Cesur, une autre députée du parti nationaliste, a raconté : « Nous avons constaté que son état s’est détérioré après le coup qu’il a reçu sur la tête. […] Une défibrillation cardiaque a été pratiquée à l’hôpital » . Elle a précisé qu’actuellement l’état de la victime est considérée comme critique.

Au vu des nombreuses vidéos de l’altercation diffusées en ligne, ce serait un député de l’AKP qui serait l’auteur du coup à la tête. Le parti, classé comme islamo-conservateur, est celui du président Recep Tayyip Erdogan. L’homme qui a été premier ministre du pays entre 2003 et 2014 et président depuis 2014 n’a pas réagi à cet incident.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan

Kursat Zorlu, porte-parole de l’Iyi Parti, s’est exprimé. L’homme politique a déclaré : “C’est un jour de honte pour le parlement turc et pour ceux qui ont commis cette agression” .

À lire aussi : Assemblée Nationale : quand les élus de la Gauche boycottent un match caritatif pour ne pas jouer avec les députés… du RN !

0