Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Edouard Philippe bientôt mis en examen ?

Publié par Fanny Jacob le 12 Oct 2022 à 8:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le maire du Havre était un pilier central d’Emmanuel Macron durant son premier mandat. Edouard Philippe était son bras droit, mais aussi, il était aux premières loges dans les décisions à prendre pour repousser le coronavirus. Cependant, il n’a pas tenu ses engagements et n’a pas su gérer cette situation inédite et pandémique. Pour sa mauvaise gestion du Covid-19 et sa démission en pleine crise, l’ex-Premier ministre Edouard Philippe pourrait même bientôt être mis en examen. Explications.

>>> A lire aussi : Edouard Philippe : ce terrible événement qui a bouleversé sa vie

L’ex-Premier ministre Edouard Philippe, mis en examen à la fin du mois ?

Après la mise en examen du secrétaire général d’Emmanuel Macron, c’est un autre politique qui est visé. Premier Ministre d’Emmanuel Macron lors de son premier mandat, Edouard Philippe était le bras droit du président. Enfin, ça, c’était jusqu’à ce qu’il démissionne et laisse sa place à Jean Castex. Visiblement dépassé par les responsabilités qu’imposait la crise Covid-19, Edouard Philippe n’a pas su gérer correctement cette pandémie en France. Il s’agissait d’une des principales raisons de sa démission. Une mauvaise gestion de la crise et un abandon des décisions qui ne sont du tout passés auprès de la population et du gouvernement.

Ainsi, d’après Le Monde, Edouard Philippe pourrait même être mis en examen dès la fin du mois par la Cour de Justice de la République (CJR). Dans le cadre de cette mise en examen, Edouard Philippe doit être entendu devant la CJR le 24 octobre 2022. Il devra notamment se justifier de sa mauvaise gestion de l’épidémie alors qu’il était Premier Ministre. La période qui sera alors évoquée s’est étalé de février à juillet 2020.

À la suite de cette audition, si les justifications d’Edouard Philippe ne parviennent pas à convaincre le CJR, il risque une mise en examen. Les chefs d’accusations seront alors les suivants : « mise en danger de la vie d’autrui » et « abstention volontaire de combattre un sinistre » .

edouard philippe mis en examen covid (2)

>>> A lire aussi : Le 49.3 sur le point d’être utilisé ? Ce sujet sur lequel il devient inéluctable

Il est accusé de « mise en danger d’autrui »

D’après Le Monde, Edouard Philippe est surtout accusé de n’avoir pas respecté les consignes sanitaires du gouvernement durant cette période. Les trois juges membres de la commission d’instruction de la CJR ont estimé qu’il n’a pas respecté les mesures mises en place « en faveur des travailleurs face aux maladies hautement pathogènes à transmission respiratoire » . Par extension, il se rendrait aussi coupable de « mise en danger de la vie d’autrui » .

En effet, pour la CJR, Edouard Philippe avait commandé, entre autres, la diminution des stocks de masques (masques chirurgicaux et FFP2). Ainsi, les soignants, travailleurs et citoyens n’avaient pas assez de masques en ce début d’épidémie. Les réserves étaient passées de 2 milliards d’unités en 2009 à 100 millions au début de la crise sanitaire.

Edouard Philippe risque donc aussi une mise en examen pour « abstention volontaire de combattre un sinistre » . Pourquoi ? Il lui est reproché d’avoir fortement retardé l’activation de la cellule interministérielle de crise (CIC).

Celui qui est atteint d’une maladie auto-immune va-t-il se défendre lors de son audition ? Edouard Philippe va-t-il vraiment être mis en examen pour ses deux chefs d’accusation ? Rendez-vous le 24 octobre prochain pour le savoir.

>>> A lire aussi : Édouard Philippe : mais que se passe-t-il pour l’ancien Premier ministre ? Son visage est méconnaissable !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.