Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Une importante femme politique victime d’une tentative d’assassinat : les images dévoilées (vidéo)

Publié par Romane TARDY le 02 Sep 2022 à 18:15

De nombreuses personnalités politiques sont victimes de tentatives d’assassinat. En Argentine, la vice-présidente, Cristina Fernández de Kirchner, a failli perdre la vie. Un homme a pointé une arme sur elle, comme le montre les images ci-dessous.

Un homme pointe une arme sur la vice-présidente argentine

Si l’Argentine fait face à une nouvelle maladie inquiétante, le pays vient aussi d’être sujet à une terrible attaque envers une de ses représentantes. Alors qu’elle rejoignait sa voiture devant son domicile à Buenos Aires, la vice-présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner a vu une arme à feu être pointée sur elle. Le tireur aurait bien appuyé sur la détente mais le coup ne serait pas parti.

En effet, comme l’explique le président Alberto Fernandez, « Un homme a pointé une arme à feu vers sa tête et a appuyé sur la détente. Cristina est toujours en vie parce que, pour une raison qui reste à confirmer, le pistolet n’a pas détoné » . Pourtant, l’arme était chargée de 5 balles. Un miracle ? L’arme s’est-elle enrayée ?

Ce terrible incident, survenu jeudi soir, a été qualifié par le dirigeant de pays de « plus grave jamais survenu depuis le retour à la démocratie » . La femme politique était en plus loin d’être seule au moment de l’attaque. Plusieurs centaines de personnes, soutiens de la femme politique, entouraient son domicile. Les conséquences auraient donc pu être terribles.

assassinat

Une personnalité controversée

L’homme a finalement été arrêté. Il s’agissait d’un individu d’origine brésilienne, âgé de 35 ans. Pourquoi a-t-il voulu s’en prendre à la vice-présidente ? Il faut savoir que celle qui a été présidente de 2007 à 2015 est devenue une figure très controversée. Elle encourt une peine de 12 ans de prison suite à une affaire de fraude et de corruption. Le verdict de son procès ne devrait être rendu que fin 2022.

Ce vendredi a ensuite été décrété comme jour férié national « pour que, dans la paix et la concorde, le peuple argentin puisse s’exprimer en défense de la vie, de la démocratie, et en solidarité avec la vice-présidente » .

Cette action a vraiment inquiété les Argentins. Les soutiens de la vice-présidente sont venus s’exprimer non-loin de la scène de l’agression : « S’ils touchent à Cristina, quel bordel se prépare ! » . Le pays va mettre un peu de temps à se remettre de cette tentative d’assassinat…

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.