Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Gabriel Attal : son coming-out volé

Publié par Hannah Maline le 25 Juil 2023 à 8:21
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Gabriel Attal, le nouveau ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse n’a pas pour habitude de faire des confidences sur sa vie privée. Pourtant, sa vie intime a été rapidement dévoilée au grand jour. Pour cause, son homosexualité avait été rendue publique par l’avocat Juan Branco.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Gabriel Attal, nouveau ministre de l’Éducation : Son parcours scolaire fait polémique

Jeudi 20 juillet 2023, Gabriel Attal a été nommé ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Si le ministre a toujours souhaité conserver son petit jardin secret, une tierce personne en a décidé autrement.

L’homme âgé de 34 ans s’est fait voler son propre coming-out. L’avocat Juan Branco, son ancien camarade de classe, a dévoilé l’orientation sexuelle du principal concerné dans son ouvrage intitulé Crépuscule.

La suite après cette publicité

Lorsque l’auteur du livre a affiché l’homosexualité de Gabriel Attal, il a également précisé l’identité de celui qui partage sa vie. En effet, le nouveau ministre de l’Éducation est en couple depuis plusieurs années avec le député européen Stéphane Séjourné.

Une orientation sexuelle pleinement assumée par Gabriel Attal

En 2019, lorsque le livre de Juan Branco est publié, l’ex de Joyce Jonathan a pu s’exprimer lors d’une interview chez Closer. D’après ses dires, cette révélation ne l’a absolument pas « empêché de dormir » .

La suite après cette publicité

« Quand on était au collège, il animait déjà un skyblog où il m’insultait. Je le laisse à sa fixette et à ses mythos » , confiait-il. Bien que l’homme politique passe au-dessus de l’écrit de son ancien camarade, cela a eu d’importantes répercussions sur sa vie.

Les réseaux sociaux étant devenu un véritable fléau, Gabriel Attal n’a pas été épargné par certains détracteurs. « C’est vrai que les réseaux sociaux sont souvent un tombeau d’attaques anonymes. J’y reçois des insultes, notamment homophobes, chaque jour » , affirmait-il. S’il a su répondre par l’ignorance, il précise que « cette violence » a été très mal vécue par sa famille.

La suite après cette publicité

Le ministre n’a jamais caché son orientation sexuelle, du moins, ce n’est pas un problème de l’assumer. Cependant, l’homme politique ne souhaitait nullement « poser avec son amoureux » pour la presse people. Il estime être légitime de pouvoir vivre sa vie comme bon lui semble, sans pour autant « revendiquer » son homosexualité.

À lire aussi : Gabriel Attal millionnaire : son incroyable fortune révélée

Ces autres politiques ont fait leur coming-out

La suite après cette publicité

Gabriel Attal est pacsé avec son chéri depuis 2017. Discret sur son couple, il ne veut pas davantage exposer sa vie privée. Néanmoins, d’autres politiques ont osé faire leur coming-out publiquement.

Au premier plan de la très contrastée réforme des retraites, Olivier Dussopt a fait son coming-out dans le journal Têtu. En effet, en mars dernier, le ministre du Travail expliquait être la cible de « nombreuses remarques homophobes«  . L’occasion pour lui de rebondir en assumant pleinement son homosexualité pour la première fois.

Du côté de Clément Beaune, c’est en décembre 2020 qu’il a décidé d’avouer quelle était son orientation sexuelle. Lors d’un entretien avec le magazine Têtu, l’ancien conseiller spécial d’Emmanuel Macron à l’Élysée révélait son homosexualité.

La suite après cette publicité

Si cela n’a pas toujours été facile pour le Ministre délégué chargé des Transports de France, il considère à présent que son coming-out est un véritable aboutissement.

Quant à Sarah El Haïry, elle est la première femme ministre à avoir avoué son homosexualité. Dans une interview pour Forbes, l’ancienne secrétaire d’État chargée de la jeunesse et du Service national évoquait son couple avec sa compagne.

Victime d’injures sur les réseaux sociaux, la jeune femme avait pris la parole à ce sujet. « J’essaye de ne pas lire car je sais que Twitter n’est pas la vraie vie. Mais quand ma famille ou ma compagne sont touchées, oui, ça me fait de la peine » , expliquait-elle. Sans préciser l’identité de sa compagne, ces mots ont rendu public sa relation avec une femme.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Dettes : Gabriel Attal exige un « effort global » des Français !