Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Gabriel Attal : son projet secret une fois qu’il ne sera plus premier ministre

Publié par Fanny Jacob le 08 Juil 2024 à 15:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après les résultats des élections législatives de 2024, Gabriel Attal a déposé sa démission auprès d’Emmanuel Macron. S’il quitte ses fonctions, le politicien souhaite désormais occuper un autre poste très haut placé.

La suite après cette publicité
gabriel attal

melenchon premier ministre Mélenchon finalement premier ministre ? Il n’est « absolument pas disqualifié » […] Mélenchon finalement premier ministre ? Il n’est « absolument pas disqualifié » selon Mathilde Panot […]

Élections législatives 2024 : un vote historique pour la France

La suite après cette publicité

Après le 9 juin 2024, date des élections européennes, c’est le Rassemblement National qui a dominé le classement avec plus de 30 % des voix, le double du parti présidentiel.

Dans la foulée, Emmanuel Macron a pris une décision historique, très controversée au sein même de son parti. Il a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale, un changement qui ne peut se faire qu’une fois par an.

Cela a eu pour effet d’écourter le mandat des débutés élus et de provoquer de nouvelles élections législatives. Pour élire les députés, ceux qui votent les lois en France, les français sont donc allés voter avec plus de 60 % de participation.

La suite après cette publicité

Trois grands blocs se sont alors battu dans cette campagne électorale express. Il y avait le Rassemblement National (RN) de Jordan Bardella et Marine Le Pen avec quelques alliés des Républicains d’Éric Ciotti.

La suite après cette vidéo

Nous avions aussi le parti Ensemble, coalition entre Renaissance (d’Emmanuel Macron et Gabriel Attal) et, entre autres, du parti Horizons d’Edouard Philippe.

La suite après cette publicité

Et il y a le Nouveau Front Populaire, alliance entre plusieurs partis de gauche comme La France Insoumise (Jean-Luc Mélenchon), les Socialistes, les écologistes ou encore le parti communiste.

L’enjeu était de taille puisque le gouvernement en place doit absolument être représentatif de l’Assemblée nationale élue. Ainsi, le parti en tête des législatives, avec le plus de députés, pouvait prendre le pouvoir et même proposer un premier ministre à Emmanuel Macron.

Macdo de Lyon ravagé après la fin de la fête. La soirée dégénère à Lyon après l’annonce des résultats des législatives (VIDÉO […] La soirée dégénère à Lyon après l’annonce des résultats des législatives (VIDÉO)

La suite après cette publicité

C’est le Nouveau Front Populaire qui a dominé les suffrages

Pour cela, il faut avoir une majorité relative ou absolue à l’Assemblée. La majorité relative, c’est ce qu’Emmanuel Macron et Renaissance avaient jusqu’à présent, c’est une majorité de députés d’un seul parti mais sans majorité absolue. Et la majorité absolue, c’est avoir 289 sièges pour un parti.

Pour changer de premier ministre et qu’un parti prenne le pouvoir, il lui faudrait la majorité absolue. Sans cette majorité absolue, il y a possibilité de renverser le gouvernement en cas de motion de censure.

La suite après cette publicité

Exemple : si le Nouveau Front Populaire (NFP) accède au gouvernement avec une simple majorité relative, les autres partis à l’Assemblée pourraient refuser et voter une motion de censure.

nouvelle assemblee legislatives 2024

Le 30 juin 2024, c’est le RN qui a dominé le suffrage, suivi de près par le NFP et par Ensemble. Puis, alors que le RN était en tête, Ensemble et le NFP a décidé de s’allier pour faire barrage à l’extrême droite.

La suite après cette publicité

Finalement, même si le RN a obtenu plus de voix que LFI, le Nouveau Front Populaire a quand même dominé le suffrage pour le second tour, ce 7 juillet 2024. Le NFP était suivi d’Ensemble puis de RN.

Des résultats pour ces législatives 2024 très surprenants. Désormais, la nouvelle Assemblée nationale est composée de trois gros blocs : NFP, RN et Ensemble.

Gabriel Attal donne sa lettre de démission à Emmanuel Macron

La suite après cette publicité

Face à cette défaite pour Ensemble, qui n’a pas plus la majorité à l’Assemblée, Gabriel Attal a décidé de déposer sa démission dès ce 8 juillet à Emmanuel Macron.

Pour le moment, Emmanuel Macron n’a pas encore accepté sa démission, néanmoins. Le président a le droit de refuser cette démission. Il peut aussi l’accepter plus tard, par exemple après les Jeux Olympiques de Paris.

Même si le NFP a la majorité, la victoire n’est pas écrasante. Ainsi, certaines alliances internes pourraient encore être mises en place pour rendre l’Assemblée plus hétéroclite.

La suite après cette publicité
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gabriel Attal (@gabrielattal)

Qui sera le prochain premier ministre ?

Mais, cela ne répond toujours pas à une grande question : qui sera le prochain premier ministre après Gabriel Attal ? Gabriel Attal a démissionné et si le président finit par accepter sa démission, il perdra son rôle à Matignon.

La suite après cette publicité

Comme le RN n’a pas de majorité, Jordan Bardella ne compte pas devenir premier ministre. Ensemble, de son côté, est arrivé second au suffrage. Dans ce cadre, Emmanuel Macron pourrait décider de nommer un premier ministre de son propre parti.

Mais, démocratiquement, la tradition veut que ce soit le parti qui a la majorité qui propose un premier ministre au président, ici le NFP. Mais, le parti reconstitué n’a pas encore donné de nom.

Jean-Luc Mélenchon ? Manuel Bompart ? Qui pourrait bien être nommé ? Nous aurons la réponse très bientôt.

La suite après cette publicité
gabriel attal et emmanuel macron

Gabriel Attal vise autre chose de plus grand ?

En attendant, Gabriel Attal s’attend déjà à quitter ses fonctions sous peu. Après avoir donné sa démission, il ne pense pas rester premier ministre. Mais, cela ne veut pas dire qu’il arrête la politique.

Avec 35 ans à la barre, il a encore une longue carrière devant lui. Gabriel Attal a été réélu dans les Hauts-de-Seine comme député. Mais, il voit plus grand.

La suite après cette publicité

Selon un article de La Tribune Dimanche, ce 7 juillet, Gabriel Attal aimerait bien reprendre la présidence du groupe Renaissance. Pour rappel, le président de Renaissance est actuellement Sylvain Maillard.

« Il estime que, si les résultats du premier tour ont été moins mauvais qu’il n’avait été imaginé, c’est grâce à lui, et que les députés réélus lui en seront reconnaissants. Il voit la présidence du groupe comme le prolongement naturel de cet engagement », lit-on.

Emmanuel Macron rejette la démission de Gabriel Attal Démission de Gabriel Attal : Emmanuel Macron refuse le départ du Premier ministre « p […] Démission de Gabriel Attal : Emmanuel Macron refuse le départ du Premier ministre « pour la stabilité du pays  […]

La suite après cette publicité

Gabriel Attal voit loin

C’est cet automne que tout se jouera. La direction de Renaissance sera rediscutée à cette période. Mais, il se peut aussi qu’il ait d’autres ambitions.

« C’est le seul mec qui, devant moi, a dit qu’il voulait devenir président de la République. […] Toute son activité est tournée vers la conquête du pouvoir », déclarait un témoin proche à Marianne. Gabriel Attal, président de la République ?

Jordan Bardella et Emmanuel Macron Emmanuel Macron prêt à gouverner avec Jordan Bardella : Cette condition qu’il a […] Emmanuel Macron prêt à gouverner avec Jordan Bardella : Cette condition qu’il a fixée

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.