Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Ce n’est pas sérieux » : ce geste d’Emmanuel Macron qui ne passe pas

Publié par Elodie GD le 08 Déc 2023 à 15:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une bougie de Hanoukka allumée à l’Élysée, et la Toile s’enflamme. Présent aux côtés du grand rabbin de France au moment où ce dernier a allumé la première bougie de la fête juive, Emmanuel Macron fait l’objet de vives critiques. Plusieurs personnalités politiques, notamment, ont pointé du doigt le message erroné que pouvait transmettre une telle action.

À lire aussi : Emmanuel Macron prêt pour un remaniement ? Ce que l’on sait

Une bougie de Hanoukka allumée en présence d’Emmanuel Macron

Ce jeudi 7 décembre, Emmanuel Macron recevait le prix Lord Jacobovits pour saluer son action contre l’antisémitisme. Cérémonie à laquelle était présent le grand rabbin de France qui a profité de sa présence à l’Élysée pour allumer la première bougie de Hanoukka. Et ce, en compagnie du chef d’État.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Un geste en apparence anodin qui a déclenché de vives réactions sur les réseaux sociaux. Notamment du côté des politiques qui n’ont pas hésité à le condamner publiquement. Pour eux, il n’y a pas de débat possible : politique et religion ne se mélangent pas.

Emmanuel Macron au cœur d'une nouvelle polémique

À lire aussi : Emmanuel Macron bientôt au cinéma ? Cet étonnant projet en préparation

L’Élysée se justifie

« Aucun élu de la République ne devrait participer (à une cérémonie de Hanouka), comme toute manifestation religieuse » , s’est indigné Jérôme Guedj, secrétaire national à la laïcité du Parti socialiste. Un avis partagé par Carole Delga, présidente de la région Occitanie. Elle dénonce : « L’Elysée n’est pas un lieu de culte […] On ne transige pas avec la laïcité » .

« Imagine-t-on une messe de Noël ou l’Aïd à l’Élysée ? Ce n’est pas sérieux » , a renchéri Julien Aubert, vice-président des Républicains.

Autant de réactions indignées qui ont poussé l’Élysée à prendre la parole à son tour. S’adressant au média Politico, l’entourage du chef d’État a d’abord précisé qu’Emmanuel Macron avait reçu le prix Lord Jacobovits. Il ajoute : « Le grand rabbin de France, qui était présent, a salué le discours de remerciement du président après avoir reçu son prix en allumant la première bougie de Hanouka » .

Soutenant le président, Gérald Darmanin s’est également exprimé. « La laïcité n’est pas la négation des religions. J’ai accompagné de multiples fois le président dans des moquées, des synagogues, des églises, des temples » . Une justification qui n’aura pas suffi à calmer les détracteurs d’Emmanuel Macron.

À lire aussi : Brigitte Macron : qui est André-Louis Auzière, son premier époux ?