Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Vladimir Poutine fait une annonce choc sur l’arme nucléaire

Publié par Romane TARDY le 08 Déc 2022 à 10:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La guerre en Ukraine se poursuit. Si Vladimir Poutine était moins apparu ces derniers temps, il a fait une déclaration inattendue ce mercredi 7 décembre. En effet, il a évoqué l’arme nucléaire et ses propos ont surpris.

À lire aussi : « L’occident n’est pas en mesure de diriger le monde » : Vladimir Poutine prêt à déclencher une guerre mondiale ?

Vladimir Poutine admet que la guerre s’éternise

Vladimir Poutine a engagé depuis le 24 février dernier une guerre contre l’Ukraine. Le président russe, dont la santé semble décliner, n’est pas prêt à renoncer. Toutefois, ce mercredi 7 décembre, lors d’une visioconférence devant son Conseil des droits humains, il a tenu des propos inattendus.

Tout d’abord, le chef de l’État russe a reconnu que le conflit en Ukraine s’éternisait. Vladimir Poutine semblait au départ prédire une victoire éclair de la Russie et presque 10 mois plus tard, il n’en est rien. « En ce qui concerne le long processus des résultats de l’opération militaire spéciale, bien sûr, c’est un long processus » , a admis le président russe. Il a néanmoins mis en avant ce qu’il estime comme des avancées. Le dirigeant a notamment évoqué « l’apparition de nouveaux territoires » ainsi que la main mise russe sur la mer d’Azov.

À lire aussi : Vladimir Poutine s’en prend violemment à Emmanuel Macron : la France en danger ?

Pas de guerre nucléaire ?

Après de nombreuses allusions inquiétantes ces mois passés sur une possible attaque nucléaire, Vladimir Poutine a tenu à nuancer ses propos : « Nous ne sommes pas devenus fous, nous savons ce que sont les armes nucléaires » . Il a ainsi précisé que l’arme nucléaire était « un moyen de défense » , à utiliser comme « frappe en représailles » . « Si on nous frappe, on frappe en réponse » , a résumé le dirigeant. Il a ainsi assuré que « la Russie ne les utiliserait en premier en aucune circonstance » .

Le président n’a néanmoins pas pu s’empêcher de rester menaçant, évaluant que « la menace d’une guerre nucléaire grandit » , au vu de la confrontation qui oppose la Russie à l’Occident. Il a notamment pointé du doigt les Européens et les Américains.

Ces derniers ont d’ailleurs réagi à ce nouveau discours évoquant l’arme nucléaire : « Nous pensons que toute autre rhétorique, que ce soit les menaces nucléaires ou même évoquer la possibilité d’user d’armes nucléaires tactiques, est quelque chose d’irresponsable » , a rétorqué le porte-parole du département d’État américain, Ned Price. Côté européen, c’est le chancelier allemand Olaf Scholz qui a pris la parole, mettant en avant les nuances apportées par le président russe : « Une chose a changé pour le moment : la Russie a cessé de menacer d’utiliser des armes nucléaires » . Faut-il être rassuré pour autant ?

À lire aussi : Guerre en Ukraine : Les images de l’infranchissable ligne « Wagner » de la défense russe sont impressionnantes (vidéo)

0