Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« F*ck » : Ce journaliste, présent en Ukraine, voit passer un missile juste au-dessus de sa tête (vidéo)

Publié par Camille Lepeintre le 25 Fév 2022 à 19:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le journaliste Australien, Bryce Wilson, correspondant de guerre en Ukraine depuis 2015, a dévoilé une vidéo devenue rapidement virale auprès des internautes. Sur celle-ci, on peut y voir un missile russe lui passer à quelques mètres au-dessus de sa tête. Découvrez-la ci-dessous.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : les images glaçantes d’un cycliste touché en pleine rue par un bombardement (vidéo)

La vidéo virale de ce missile en Ukraine

La suite après cette publicité

Le journaliste Bryce Wilson, basé en Ukraine depuis 2015, est très présent sur les réseaux sociaux et notamment sur son compte twitter pour informer l’Australie, son pays natal, des évènements qui se déroulent actuellement en Ukraine. Peu après l‘invasion militaire à l’initiative du président de la Russie, Vladimir Poutine, dans plusieurs villes ukrainiennes jeudi matin, le correspondant de guerre a confirmé l’ampleur de la situation en dévoilant une vidéo dans laquelle un missile passe à seulement quelques mètres au-dessus de sa tête.

Un missile qu’il n’a pas vu venir, et pour cause, l’objectif de sa vidéo était seulement de partager sa réaction concernant le début de cette guerre à ses internautes. Il a été plus que surpris :  « F*ck. C’est fou. Je ne peux pas croire que la Russie a déclaré la guerre à l’Ukraine. Aussitôt que la déclaration… Oh ! F*ck ! C’est un missile ! C’est un f*cking missile ! » , s’exclame-t-il dans la vidéo qui a vite fait le buzz. « Il faut qu’on se mette à l’abri à l’intérieur. Je n’arrive pas à le croire » , a-t-il ajouté.

Un climat plus que tendu selon le journaliste

La suite après cette publicité

Si le journaliste s’est rapidement mis à couvert, il continue encore de publier des informations sur son compte twitter. « Il y a encore des projectiles de tirés ici. Je prends soin de mes collègues et moi-même. La situation est dynamique et dangereuse. Les gens continuent d’aller au travail et de d’agir comme s’il n’y avait pas de guerre. Je ne peux pas croire ce qui se passe ici. Fuck » , a-t-il écrit, résumant la situation chaotique.

>>> À lire aussi : Chaos en Ukraine : Les sirènes d’alarme anti-bombardement font froid dans le dos (vidéo)