Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : annonce choc de l’Élysée

Publié par Fanny Jacob le 30 Mar 2023 à 11:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec le passage en force de la réforme des retraites avec le 49.3 et son interview qui a beaucoup énervé les internautes, Emmanuel Macron souffre de son impopularité. Une chose qu’il disait être prêt à endosser. Cependant, ses récentes décisions politiques ont eu de gros impacts. Non seulement sur les Français, mais aussi sur des mesures qui devaient être mise en place sous peu.

La suite après cette publicité

Effectivement, l’Élysée vient d’annoncer qu’il renonçait à rendre obligatoire le Service National Universel, le SNU, pour les jeunes âgés de 16 ans. Une manière de « ne pas jeter de l’huile sur le feu » .

À lire aussi : Manifestations : Le SAMU aurait été interdit d’intervenir par les forces de l’ordre

SNU : la mesure phare d’Emmanuel Macron passe à la trappe

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Emmanuel Macron n’a jamais été aussi bas dans l’estime des Français. Le passage de la réforme des retraites sans vote, l’inflation… Tout cela énerve beaucoup les citoyens du territoire. Il y a de nombreuses manifestations en ce moment, dans ce cadre, y compris des débordements.

Imaginez maintenant si Emmanuel Macron faisait passer l’une de ses mesures phares de ce second quinquennat dans ce climat sous tension. Nous parlons bien entendu du Service National Universel obligatoire pour les jeunes de 16 ans.

En effet, le président en parlait déjà en 2017, mais il voulait rendre le SNU obligatoire pour tous les jeunes à partir de 16 ans. Un équivalent au Service Militaire, mais sur environ trois mois. Il s’agit d’un dispositif qui vise à « impliquer la jeunesse française dans la vie de la Nation » , selon le gouvernement.

La suite après cette publicité

Avec les tensions actuelles en France, l’Élysée a décidé de renoncer à rendre obligatoire le SNU, comme il l’était prévu. Du moins, son application a été reculée, afin de ne pas « jeter de l’huile sur le feu » .

L’Élysée craint en effet davantage de débordements si le palais rend obligatoire le SNU dès maintenant.

emmanuel macron elisee (1)

À lire aussi : Une pétition pour dissoudre la BRAV-M dépasse un nombre record de signatures !

La suite après cette publicité

Le Service National Universel déjà testé les années précédentes

« Ce recul s’explique par la volonté de l’exécutif de ne pas jeter de l’huile sur le feu en pleine crise politique et sociale, notamment dans la jeunesse » , explique L’Opinion. Rappelons que le SNU d’Emmanuel Macron a déjà rassemblé 2000 jeunes volontaires dans le cadre d’une expérimentation en 2019. Ils étaient 15 000 en 2021 et 32 000 en 2022.

Les volontaires étaient âgés de 15 à 17 ans. Ils devaient participer à un « séjour de cohésion » gratuit avec, entre autres, des activités sportives, culturelles et intellectuelles. Le port de l’uniforme et l’implication dans une mission d’intérêt général de 84 heures étaient inclus.

La suite après cette publicité

Le président à la montre qui coûte 80 000 euros va-t-il mettre en place cette mesure dans les mois à venir ? Nous le saurons bientôt.

À lire aussi : Emmanuel Macron : Ces décisions radicales qu’il pourrait prendre

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.