Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron Président jusqu’en 2034 ? Le grand retour du septennat qui pourrait prolonger longuement le Président

Publié par Sacha JOUANNE le 16 Avr 2022 à 10:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lors d’un déplacement dans l’est de la France, ce mardi 12 avril, Emmanuel Macron a annoncé être pour la mise en place d’un septennat. Un avis partagé par son adversaire, Marine Le Pen. En revanche, l’actuel chef de l’État est favorable pour un septennat « renouvelable » . À seulement quelques jours du débat de l’entre-deux tours, la bataille fait rage entre les deux candidats.

macron-proposition-septennat-president

Emmanuel Macron favorable a un septennat renouvelable

C’est une proposition qui risque de faire du bruit ! En effet, lors d’un déplacement à Mulhouse ce mardi 12 avril, Emmanuel Macron a annoncé être pour la fin du quinquennat et le remplacer par un septennat. Cela permettrait alors au chef de l’État de rester sept années à la tête du pays au lieu de cinq actuellement. Pour le Président sortant, ce changement pourrait être « un bon rythme pour la présidentielle » et également « une bonne respiration par rapport au rythme des législatives« , comme le rapporte la radio RTL.

Un rallongement du mandat présidentiel également partagé par son adversaire du second tour de l’élection présidentielle. En effet, Marine Le Pen s’est également dite favorable pour la mise en place d’un septennat. En revanche, une nuance différencie ces deux fortes personnalités politiques françaises. Le président de la République est pour un septennat renouvelable, au contraire de la candidate du Rassemblement National. Avec cette mesure, Emmanuel Macron pourrait donc être Président jusqu’en… 2034 ?

Un possible retour en 2002 ?

D’après Emmanuel Macron, si cette réforme rentre en vigueur, elle ne serait pas appliquée avant le prochain mandat. « On ne change pas de règles en cours de partie. » a-t-il déclaré le mercredi 13 avril dernier sur l’antenne de France 2.

Il faut tout de même savoir que le quinquennat a remplacé le septennat en 2002, à la suite d’un référendum. À cette époque, les Français avaient largement voté pour un mandat présidentiel de cinq ans, avec 73% de « oui » .

À quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, le combat des propositions fait rage entre les deux candidats. Selon un sondage publié récemment, l’étau se ressert entre Emmanuel Macron, 53% des intentions de votes, et Marine Le Pen, 47%.

0