Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Si ça arrive très vite, ça sera très bien » : Edouard Philippe prêt à claquer la porte ?

Publié par Salomee le 24 Juin 2020 à 6:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis 1995, c’est la première fois qu’un Premier Ministre se présente aux élections municipales. L’homme politique emblématique de la crise sanitaire compte bel et bien conquérir à nouveau la ville du Havre, lors du second tour des élections municipales, prévu le 28 juin 2020. Alors invité au JT de France 3 Normandie, le mardi 16 juin 2020 dernier, il s’est montré beaucoup plus démonstratif sur ses projets d’avenir. Son objectif : « être maire du Havre, vite. » . Ces propos viennent appuyer l’hypothèse du prochain départ d’Edouard Philippe, lors du remaniement, annoncé par Emmanuel Macron. Retour sur les propos du Premier Ministre encore en poste, dans la vidéo ci-dessous : 

À lire aussi : Edouard Philippe humilié ? Celui qu’il ne veut absolument pas voir prendre sa place…

Edouard Philippe n’a qu’un seul objectif : « être maire du Havre, vite »

Edouard Philippe est candidat au deuxième tour des élections municipales du Havre. Aujourd’hui, il assure toujours son poste de Premier Ministre et compte conquérir le Havre avec l’actuel maire par intérim, Baptiste Gastinne, assurant déjà cette place depuis 2019.

Sur le plateau de France 3 Normandie, le Premier Ministre s’est lâché sur ses perspectives d’avenir : son objectif est très clair, « c’est d’être maire du Havre, vite. Ça peut arriver très vite. Si ça arrive très vite, ça sera très bien »En effet, il compte conquérir cette mairie à tout prix.

De plus, il assume le double rôle qu’il compte tenir si Emmanuel Macron ne met pas rapidement terme à cette collaboration : « tout le monde connaît la situation : je suis Premier ministre.
Le président de la république m’a confié une responsabilité, je l’exerce du mieux que je peux. Je me présente aux élections municipales pour être maire. Parce que c’est ce que j’aime, parce que c’est ce que je veux faire, parce que je pense que je peux être utile au Havre » .

Edouard Philippe est fidèle à sa ville de coeur, Le Havre, qu’il ne compte pas lâcher, malgré son rôle prenant de Premier Ministre. L’avenir proche confirmera si il pourra se consacrer entièrement à son poste de maire ou si cette situation ambiguë continuera de diviser Edouard Philippe. 

De plus en plus de rumeurs sur le remaniement d’Edouard Philippe

Depuis la crise sanitaire et particulièrement le déconfinement, des rumeurs circulent autour d’une probable mésentente entre les deux leaders du gouvernement. Bien qu’Edouard Philippe contre, à chaque occasion, ces ragots, la question se pose concrètement depuis qu’Emmanuel Macron a laissé entendre qu’un remaniement aurait lieu dans les prochaines semaines.

Sur le plateau de France 3 Normandie, Edouard Philippe a laissé tout de même savoir qu’il avait de l’ambition pour le Havre et qu’un remaniement ministériel ne l’embêterait pas tant que ça. Preuve que la situation pèse sur cet homme politique engagé dans deux missions difficilement complémentaires.

En effet, l’actuel Premier Ministre a affirmé la chose suivante : « Mais, s’il choisit quelqu’un d’autre pour incarner le changement, et c’est parfaitement son droit, c’est parfaitement sa responsabilité, alors, en toute loyauté ça ne posera aucun problème et je pourrai redevenir maire si les Havraises et les Havrais me font confiance. Ce qui, quand vous connaissez mon attachement à la ville et combien j’ai aimé cette période de 2010 à 2017 ne me posera, vous l’imaginez bien, non seulement aucun problème, mais me réjouira ! » . 

C’est une affaire à suivre.

À lire aussi : Edouard Philippe pulvérisé par Emmanuel Macron ! Un « copain » du Président balance !

0