Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Ségur de la santé : le montant de l’augmentation du personnel de santé fait scandale !

Publié par Salomee le 09 Juil 2020 à 17:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pendant la crise sanitaire, les personnel médical, déjà en saturation, a dû redoubler d’efforts. En effet, cette période sombre a mis en lumière plusieurs problématiques de la profession notamment la pénurie de personnel et une rémunération précaire. Dans la nuit de mercredi à jeudi 9 juillet 2020, un projet d’accord a été trouvé pour revaloriser les métiers paramédiaux, à savoir les infirmier(e)s, aides-soigant(e)s et les métiers non médicaux (brancardiers, techniciens, administratifs, …). Cet accord, prévu dans le cadre du Ségur de la Santé, doit être validé par les syndicats, qui ont jusqu’à lundi pour donner leur réponse. Retour sur les avancées dans le domaine.

À lire aussi : Prix du tabac, frais bancaires, prix du gaz : tout ce qui change au 1er Juillet

Ségur de la Santé : une hausse de la rémunération et des milliers d’embauches

Les discussions sur le personnel paramédical et non médical se sont terminées à 1 heure du matin, ce jeudi 9 juillet. Le gouvernement et les syndicats professionnels cherchaient à trouver un accord sur la revalorisation des métiers du secteur, qui souffrent d’une grande précarité.

Un projet a été trouvé. Il doit être validé par les syndicats, qui ont jusqu’à lundi pour donner leur réponse finale. Cet accord prévoit une augmentation des salaires du personnel médical et des milliers d’embauche. Précisément, l’intégralité des salariés devraient être augmentés de 180 euros par mois, en deux temps : une hausse de 90 euros devrait intervenir à partir du 1er septembre et une deuxième hausse équivalente devrait voir le jour le 1er mars 2021.

Les syndicats ont  « baissé (leur) prétentions » à ce niveau, car ils demandaient une augmentation de 300 euros par mois. Mais Didier Birig, le représentant du syndicat FO relativise en voyant « l’avancée positive » en la matière, notamment avec l’ouverture de 15 000 emplois, dont 7500 créations de poste. 

Au total, l’Etat devrait consacrer 7,5 millards d’euros supplémentaires au budget de 2020 et cela, à partir de 2022. De plus, les grilles salariales devraient être réévaluées. Notamment celles des kinésithérapeutes et des orthophonistes, qui ne sont pas payés suffisamment comparé à leur niveau d’études.  

La réaction des syndicats est mitigée

Les réactions des syndicats sont mitigées. En effet, ils ont perdu la grosse bataille de la revalorisation salariale de 300 euros par mois mais ont obtenu « d’autres choses » . En signant cet accord, les syndicats permettraient à la profession d’être rapidement revalorisée. Or, ont-ils envie d’abandonner certaines de leurs revendications ?

Selon Patrick Bourdillon, un des représentants CGT au Ségur, « on se doutait que les annonces ne seraient pas forcément à la hauteur. Il y a plusieurs lignes rouges qui sont franchies, sur lesquelles la CGT est en position de s’interroger sur la possibilité de signer ou pas » . Il tique sur la revalorisation saccadée des salaires : « il y aura une première revalorisation de 90 euros par mois en septembre, et un complément qui est à nouveau de 90 euros à partir de mars 2021, donc on est pas du tout sur une revalorisation unique »

Le texte définitif devrait être prêt dans la journée de ce jeudi 9 juillet 2020. Il ne reste plus qu’à attendre les réponses des syndicats, attendues pour lundi prochain. 

À lire aussi : Coronavirus : la Haute autorité de la Santé tire la sonnette d’alarme sur ce phénomène inquiétant !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER