Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Il faut laisser reposer » : Elisabeth Borne met des distances avec Emmanuel Macron

Publié par Mia le 07 Avr 2023 à 15:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il n’y a pas que Marlène Schiappa qui est taclée à cause de son apparition dans Playboy. Elisabeth Borne est également sous le feu des critiques. Pour cause, la Première ministre n’a pas bonne presse depuis qu’elle a décidé de dégainer le 49.3 pour faire passer en force la réforme des retraites.

Publicité

Face aux manifestations et aux grèves, le bras droit d’Emmanuel Macron voudrait maintenant une « période de convalescence » pour laisser les esprits s’apaiser. Une idée que ne partage pas le président qui compte bien continuer à avancer.

À lire aussi : « Pas appropriée » : Elisabeth Borne tacle l’apparition de Marlène Schiappa dans Playboy

Elisabeth Borne appelle à un apaisement du pays

Publicité

Il y a peu de temps, Emmanuel Macron indiquait qu’il avait une confiance totale en sa Première ministre. Il ne souhaitait pas s’en débarrasser au profit d’une remplaçante, comme Marine Le Pen par exemple. Mais, est-ce toujours le cas aujourd’hui ? En effet, il semble qu’Elisabeth Borne et Emmanuel Macron ne soient plus trop sur la même longueur d’onde en ce moment. Surtout au sujet de la gestion du pays en crise, après le passage en force de la réforme des retraites.

Pour Elisabeth Borne, le pays a maintenant besoin d’une « une période de convalescence » , a-t-elle indiqué dans Le Monde, ce 7 avril. « Nous devons être extrêmement attentifs à ne pas brusquer les choses, il faut laisser reposer. Le pays a besoin d’apaisement » , a-t-elle ajouté.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La Première ministre a aussi assuré être à la recherche du « bon timing » pour reprendre le dialogue avec le peuple et les syndicats. Selon elle, il « ne faut pas que les syndicats sortent humiliés de cette séquence » .

Publicité

Un pas de côté qui ajoute de la distance entre elle et Emmanuel Macron. De son côté, le chef de l’État semble bien décidé à mettre en application la réforme des retraites et au plus vite. Il compte avancer sans attendre, comme il l’a indiqué lors de son voyage en Chine, ce mercredi.

Le président et la Première ministre seraient-ils en désaccord en ce moment ? En tout cas, du côté des syndicats, la prise parole d’Elisabeth Borne a été très remarquée.

elisabeth borne (2)

À lire aussi : « Vous m’avez vendu Elisabeth Borne… » : Emmanuel Macron sur le point de se séparer de sa Première ministre ?

Publicité

Emmanuel Macron et sa première ministre, en désaccord ?

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a indiqué avoir préféré son intervention par rapport à celle d’Emmanuel Macron. « Le message de ce matin est plus respectueux que celui qui nous était venu de Chine » , a-t-il déclaré. « La Première ministre a peut-être conscience qu’il se passe quelque chose dans le pays, qu’il y a une crise sociale, un problème démocratique au sens où c’est le ressenti des citoyens et qu’à ce moment-là, il vaut mieux des paroles d’apaisement – ce qui est le rôle de ceux qui dirigent le pays – que des paroles qui stigmatisent » , a-t-il ajouté au sujet d’Elisabeth Borne.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Ce dernier a aussi tenu à saluer le « respect et la franchise » de la Première ministre en dépit de leurs désaccords face à la reforme.

Publicité

Comme le rappelle Le Monde, Emmanuel Macron a chargé Elisabeth Borne de continuer à élargir la majorité et de continuer à travailler sur les textes. À ce sujet, elle s’est aussi exprimée. « Avant d’aller chercher des alliés pour voter les textes, c’est important que l’on dise où l’on veut aller. Il faut redonner du sens et du souffle à l’action. Je ne suis pas simplement là pour administrer le pays » , a assuré Elisabeth Borne.

« La situation est très claire, le président de la République fixe le cap et je travaille à la feuille de route qu’il m’a donnée, c’est-à-dire bâtir un programme de gouvernement pour répondre rapidement aux préoccupations très concrètes des Français et un agenda législatif en cherchant des majorités de projet. On échange régulièrement avec le président de la République, et je pense qu’on partage la même analyse. Il y a un besoin d’apaisement dans notre pays et un besoin d’apporter des réponses rapides. On est parfaitement alignés sur le sujet » , tempère Elisabeth Borne dans la presse.

À lire aussi : Élisabeth Borne : Un internaute s’amuse à faire monter son nombre d’abonnés à 49,3K !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.