Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Marine Le Pen, Première ministre ? Elle réitère sa position

Publié par Alicia Trotin le 03 Avr 2023 à 12:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis le chaos causé par l’adoption en force de la réforme des retraites, les sondages affichent la cote de popularité grandissante de Marine Le Pen. Il y a quelques semaines déjà, l’hypothèse de l’arrivée du RN à Matignon tournait dans tous les médias.

La suite après cette publicité

Ce week-end, lors d’une rencontre avec Ouest-France, la fille de Jean-Marie Le Pen, s’est à nouveau exprimée sur son éventuel futur poste de Première Ministre.

À lire aussi : « Vous m’avez vendu Elisabeth Borne… » : Emmanuel Macron sur le point de se séparer de sa Première ministre ?

Dissolution de l’Assemblée Nationale

La suite après cette publicité

Avec les journées de mobilisation qui s’enchainent, la possibilité que l’Assemblée nationale soit dissoute reste envisageable. Un scénario qui profiterait grandement au Rassemblement National et peut-être même à Marine Le Pen.

La suite après cette vidéo

Même si elle s’était déjà exprimée sur ce sujet il y a quelque temps, Ouest-France a réitéré sa question sur le sujet. Lors de ce premier week-end d’avril, elle a donné sa vision de l’Assemblée avec le RN.

La suite après cette publicité

« Un Premier ministre Rassemblement national à la tête d’une équipe composée des forces politiques qui souhaiteront participer à un gouvernement d’union nationale » .

En effet, l’adversaire d’Emmanuel Macron en 2022, ne compte pas abandonner la course à l’Élysée. Malgré trois échecs, elle reste sur cet unique but pour 2027 et déclinerait donc Matignon.

La suite après cette publicité

 « J’envisage d’être présidente de la République« 

À lire aussi : Emmanuel Macron sur le point de dissoudre l’Assemblée Nationale ?

La suite après cette publicité

Marine Le Pen et la réforme des retraites

Une de ses promesses phares qui va en ravir plus d’un, c’est bien évidemment, le report de l’âge légal de départ à la retraite. En effet, Marine Le Pen s’est engagée à revenir sur la réforme passée à coup de 49.3.

Lors de sa candidature à la présidentielle, sa vision de la réforme des retraites était très différente de celles d’Emmanuel Macron. La députée RN voulait maintenir l’âge de départ à 62 ans tout en permettant aux jeunes arrivés dans le monde professionnel avant leurs 20 ans, de partir plus tôt.

La suite après cette publicité

Lors de cette interview avec Ouest-France, elle a vivement critiqué le comportement du Chef de l’État. Sans langue de bois, elle a estimé qui avait une « relation toxique » avec le peuple français. Elle a assuré que si elle avait l’occasion, elle proposerait un référendum pour adopter sa propre réforme.

« Emmanuel Macron n’ira pas au référendum, il a peur du peuple » .

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Je demande de condamner la répression de l’Etat français » : Un député Belge défend les manifestants contre la réforme des retraites !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.