Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« Le terrorisme du sperme », un phénomène ignoble très répandu

Publié par Justine Rousseau le 14 Sep 2021 à 10:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Corée du Sud, ce phénomène répugnant sert à intimider les femmes dans un contexte anti-féministe en croissance. Beaucoup d’hommes utilisent « le terrorisme du sperme » . Une méthode qui se démocratise dans les rues.

terrorisme-sperme

>>> À lire aussi : Elle cherche un donneur de sperme sur Facebook pour avoir un enfant, mais ses exigences sont interminables !

« Le terrorisme du sperme » : qu’est-ce que c’est ?

Cela fait quelque mois que le « terrorisme du sperme » hante les rues de Corée du Sud. Si cette appellation peut faire rire, ce qu’elle représente ne l’est (vraiment) pas. Mais qu’est-ce que « le terrorisme du sperme » ?

Cette méthode (utilisé seulement par les hommes) vise à éjaculer sur une femme ou sur ses affaires avec sa semence. Non, ce n’est pas une blague, elle peut très bien être utilisée dans la rue que dans un bureau de travail.

Selon les rapports de police, les cas de « terrorisme du sperme » ne cessent d’augmenter dans le pays. D’autant plus que cette nouvelle infraction n’est pas juridiquement encadrée. Les auteurs de ces faits ne reçoivent presque aucune peine pour cet acte ignoble et dégradant.

Un gouvernement sous pression

De nombreuses histoires ont fait la Une de l’actualité dans le pays. Une femme a témoigné qu’un collègue de travail a éjaculé six fois en l’espace de six mois dans son thermos de café pour avoir refusé ses avances. Pourtant celui-ci n’a payé que 2 000€ d’amendes pour dommages de biens matériels. La victime n’est même pas reconnue comme telle. La banalité des condamnations fait que 50% des hommes impliqués dans du « terrorisme du sperme » écopent d’une condamnation avec sursis.

La forte augmentation de victimes de cet acte barbare amène la population à se rassembler et militer pour que cette méthode soit caractérisée comme « crime sexuel » et non plus comme un dégât matériel ou une agression. Baek Hye-ryun du parti démocrate, par exemple, et d’autres politiques ont fait des propositions de loi pour lutter contre ce phénomène.

>>> À lire aussi : Envoyer du sperme par carte postale, c’est désormais possible !

La Corée du Sud : la proie d’une misogynie croissante

Alors que les associations féministes du pays doivent faire face au « terrorisme du sperme », elles doivent également se battre contre cette hausse de misogynie chez la plupart des hommes. En effet, des idées masculinistes, selon lesquelles le féminisme serait un moyen pour les femmes de prendre le pouvoir sur les hommes, circulent de plus en plus.

Des mouvements d’hommes revendiquant leur supériorité fleurissent aussi un peu partout avec des grosses têtes d’affiche. Notamment le Youtubeur Bae IngGyu qui se déguise en joker sur les réseaux sociaux. Il encourage ses abonnés à étaler leur haine contre les femmes et prône le cyber-harcèlement en dévoilant les informations personnelles sur des militantes.

Si « le terrorisme du sperme » attire ce genre de personne, ils aiment également attaquer les femmes dans les manifestations avec des jets d’acide. Une menace inquiétante pour l’égalité des sexes puisque même certains de la jeune génération participent à ces actes ignobles.

>>> À lire aussi : Une banque de sperme sur la Lune pour sauver l’humanité ? Ce projet scientifique totalement fou !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0