Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Contactée pour la maladie de sa fille, cette jeune maman sauve son enfant d’une tentative d’enlèvement (vidéo)

Publié par Justine Rousseau le 14 Sep 2021 à 7:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Diane, une jeune maman aux 100 000 followers sur son compte Les maux en couleurs, a été la victime d’une femme mythomane se faisant passer pour une employée de l’hôpital Necker. Sa fille a échappé de peu à une tentative d’enlèvement. Découvrez cette histoire dans la vidéo ci-dessous.

>>> À lire aussi : « Elle a le triste surnom de maladie de suicide » : Diane, atteinte d’algie vasculaire de la face, se confie sur cette terrible maladie (vidéo)

Un faux rendez-vous médical

Il y a quelques jours, Diane et Xavier, un couple avec deux enfants, s’aperçoivent qu’une interne a proposé un rendez-vous à l’hôpital Necker avec un médecin très reconnu. En effet, leur plus jeune fille, âgée de 10 mois seulement, souffre de problèmes de santé très graves.

Le rendez-vous avec le médecin reconnu a sonné comme une certaine délivrance pour ce couple qui doit se battre contre la maladie de leur fille. En plus de cela, Diane souffre également d’une maladie : l’algie vasculaire de la face. Fort heureusement, à quelques jours du rendez-vous, la vérité s’établit. « L’interne » de l’hôpital n’y a jamais travaillé.

« On ne peut pas s’empêcher de penser que cette personne-là voulait nous faire venir à Necker pour kidnapper Capucine » , a raconté Xavier, le père de Capucine, dans une vidéo expliquant toute l’affaire. Elle a fait près de 170 000 vues.

Influenceuse, sa fille échappe à une tentative d'enlèvement

Un mensonge qui aurait pu mener à un enlèvement

Malgré des petits couacs lors de la prise de rendez-vous, une confirmation de rendez-vous qui n’arrive jamais ou des excuses particulières de la part de la mythomane, Diane et Xavier ont décidé de suivre la procédure jusqu’au jour où…

Le couple reçoit un appel d’une interne de l’hôpital Necker pour leur confirmer le rendez-vous pour Capucine. Ils ont même reçu une copie du courrier de confirmation. Mais c’est en appelant l’hôpital qu’ils se rendent compte qu’aucun rendez-vous n’est réservé pour la petite Capucine.

Arrivé à la veille du rendez-vous présumé, la fausse interne a totalement disparu des réseaux sociaux et son téléphone ne répond plus. Le père de famille détaille : « Tout le monde disparaît des écrans radars simultanément. Donc on décide de ne pas aller au rendez-vous et d’aller à la place à la gendarmerie parce que cette personne s’est quand même bien moquée de nous » .

« On apprend qu’elle est recherchée par la police »

Le couple reçoit, de la part d’un ami, un avis de recherche inquiétant puisqu’ils reconnaissent la « fausse interne » . L’histoire devient de plus en plus glaçante puisque la police confirme que cette personne est bien recherchée. Cette personne ment à tout le monde autour d’elle en racontant qu’elle travaille à l’hôpital Necker.

L’époux de Diane raconte dans sa vidéo que : « On apprend qu’elle a fait une fausse couche mais qu’elle a fait croire à sa famille et à son propre mari qu’elle avait accouché d’un enfant » . Il réalise alors que Capucine vient d’échapper à une possible tentative d’enlèvement.

Le couple a eu plus de peur que de mal et témoigne sur la dangerosité des réseaux sociaux. « Il y aura évidemment un avant et un après. On va faire à l’avenir beaucoup plus attention à ce qu’on met sur les réseaux sociaux. Et c’est aussi un message qu’on voulait faire passer. (…) Nous ça nous sert de leçon, on le prend avec beaucoup d’humilité et on fera beaucoup plus attention à l’avenir » .

>>> À lire aussi : Ligotée dans un parking, elle alerte la police pour enlèvement : les autorités ne s’attendaient pas à ce qu’elles allaient découvrir !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0