Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le « violeur des parking » pas le bienvenu : il a été agressé dans son nouveau foyer à Saint-Denis

Publié par Deborah le 08 Août 2021 à 13:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Patrick Trémeau, surnommé le « violeur des parkings«  a été violenté à son domicile à Saint-Denis dans la nuit du vendredi 06 au samedi 07 août. Son installation provoque colère et stupéfaction auprès des habitants et des élus.

patrick treameau viol

>>> A lire aussi : Vengeance : née d’un viol, cette femme retrouve son père et lui fait payer le prix fort

Patrick Trémeau alias le « violeur des parkings » violenté par 3 individus

Patrick Trémeau, 57 ans est appelé le « violeur des parkings«  en raison de ces 18 viols et tentatives, de 1980 à 2000, sur de jeunes femmes. Son installation dans la commune de Saint-Denis suscite la controverse des riverains et aussi, des élus.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Assigné à résidence depuis le 15 juillet, Patrick Trémeau a été brutalisé dans la nuit du vendredi 06 au samedi 07 août. Trois individus se seraient fait passer pour des forces de l’ordre, avant de s’introduire dans sa chambre. Résultat. Le violeur multirécidiviste a pris la fuite. Il a sauté par sa fenêtre. Poursuivit jusque dans la rue, le cinquantenaire a fini par se faire frapper violemment. À ce jour, il est à l’hôpital mais son pronostic vital n’est pas engagé.

Le maire de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, a lui même dénoncé cette agression sur Twitter qualifiant « ces méthodes de chasse à l’homme scandaleuses » qui « n’ont pas leur place en démocratie. » Il conclut « personne ne doit se substituer à la justice. »

>>> A lire aussi : Un célèbre chanteur est accusé de viol sur mineures !

Les riverains et le maire de Saint-Denis contre son installation dans la ville

En revanche, l’élu de Saint-Denis s’est fermement opposé à l’installation du violeur multirécidiviste dans sa ville. Selon lui, l’homme doit se réinsérer dans la société française mais il ne pense pas que Saint-Denis soit la ville la mieux adaptée pour cela. En cause, sa proximité avec Paris ou encore son urbanisme. Ainsi, le maire de Seine-Saint-Denis a adressé, il y a quatre jours, un courrier au Garde des sceaux pour trouver « une solution alternative à son installation à Saint-Denis. » 

Après plus de 30 ans derrière les barreaux, « le violeur des parkings » n’est pas prêt de se faire oublier. Lors de sa sortie de prison, il avait d’abord essayé de mener sa vie à Coulommiers, en Seine-et-Marne. Ce fut un premier échec. Les habitants de la ville avaient alors bloqué son emménagement en défilant.

De ce fait, il s’est retrouvé dans un foyer à Saint-Denis. Jusqu’à quand restera-t-il dans cette ville ? Personne ne le sait. Toutefois, plusieurs riverains et élus ont déjà manifesté leur envie de défiler dans les rues pour s’opposer à son arrivée. À son domicile, Patrick Trémeau est, quant à lui, surveillé à l’aide d’une surveillance électronique et n’est pas libre de ses mouvements.

>>> A lire aussi : Une jeune fille de 15 ans violée en pleine mer devant des centaines de touristes !

Source : Closer